ActualitésUSA: Deux anciens secrétaires d’Etat républicains pour une taxe carbone pour lutter contre le…

Actualités

émissions de CO2 dans le monde
09 Fév

USA: Deux anciens secrétaires d’Etat républicains pour une taxe carbone pour lutter contre le changement climatique

Washington – Aux Etat Unis d’Amérique, deux anciens secrétaires d’Etat républicains ont proposé l’instauration d’une taxe carbone pour lutter contre le changement climatique, l’une des questions controversées sur l’agenda de la nouvelle administration américaine.

Dans une tribune publiée mercredi sur les colonnes du +Wall Street Journal+, George Shultz et James Baker, respectivement secrétaires d’Etat de Ronald Reagan et de George Bush, ont fait valoir que « les preuves de plus en plus nombreuses de problèmes avec l’atmosphère terrestre sont trop irréfutables pour être ignorées ».

« L’étendue de la responsabilité des activités humaines dans le changement climatique peut être matière à débat, mais les risques résultant du réchauffement à l’avenir sont tellement graves qu’ils devraient être contenus », ont-ils lancé.

Les deux anciens chefs de la diplomatie américaine ont ainsi préconisé une taxe carbone progressive qui « pourrait commencer à 40 dollars la tonne et être augmentée graduellement ».

Selon eux, une telle taxe pourrait lever de 200 à 300 milliards de dollars par an, qui seraient redistribués aux consommateurs sous forme de « dividende carbone » pouvant représenter environ 2.000 dollars par an pour un foyer de quatre personnes.

Les deux anciens diplomates ont, par ailleurs, suggéré l’élimination des réglementations de l’administration Obama pour réduire les émissions de CO2.

Voici, par ailleurs, le bulletin de l’écologie de l’Amérique du Nord pour la journée du jeudi 9 février:.

– Des groupes libéraux ont déposé, mercredi, une plainte contre une récente ordonnance émise par le président Donald Trump demandant aux organismes fédéraux d’abroger deux règlements pour chaque nouvelle règle qu’ils émettent.

La plainte a été déposée auprès du Tribunal Fédéral du District de Columbia par le National Resources Defense Council (NRDC), la Communications Workers of America et Public Citizens afin de bloquer l’ordonnance dite « 1-in-2-out ».

Les plaignants soutiennent que l’ordonnance émise le 30 janvier par le chef de l’exécutif US outrepasse son autorité en vertu de la Constitution et aurait pour effet d’éliminer les importantes protections en matière de santé, de sécurité et d’environnement.

« L’ordonnace du président Trump nierait aux Américains les protections de base auxquelles ils s’attendent à juste titre », a dénoncé, dans un communiqué, le président du NRDC, Rhea Suh, soulignant que « les nouveaux efforts visant à stopper la pollution ne sauraient rendre automatiquement inutiles les anciens ».

0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-

– Des experts se demandent si les politiques du nouveau président américain Donald Trump, qui continue d’afficher une posture climato-sceptique, menacent le développement des véhicules électriques à travers le monde.

Ils citent, à cet égard, le fait que des clients ont clairement signifié à Elon Musk, patron des voitures électriques Tesla et désormais conseiller du chef de l’exécutif, leurs intentions d’annuler des commandes de ses voitures électriques pour ne pas avoir rejoint une centaine de grandes entreprises américaines de la Silicon Valley dans leur procédure judiciaire contre le décret anti-immigration tant décrié.

Les experts estiment également que la position de Donald Trump envers l’Agence de protection de l’environnement (EPA) risque de perturber les ventes de ce type de véhicules.

0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-

– L’énergéticien français Engie a annoncé mercredi avoir finalisé la cession de centrales électriques thermiques aux Etats-Unis.

La société a indiqué avoir clôturé pour 3,3 milliards de dollars la vente à une coentreprise formée du producteur américain d’électricité Dynegy et du fonds Energy Capital Partners (ECP) de centrales représentant une capacité totale de 8,7 gigawatts (GW).

Dans un communiqué publié mardi, Dynegy avait indiqué que l’opération, qui a obtenu début février le feu vert du régulateur américain de l’énergie (FERC), portait sur un portefeuille de centrales d’une capacité d’environ 9 GW, alimentées pour la plupart au gaz.

La cession porte le portefeuille de capacités de génération électrique de Dynegy à plus 31.000 MW, de quoi alimenter en électricité 25 millions de foyers.

Canada :.

– Même si le ministère québécois de l’énergie et des ressources naturelles vient de créer une nouvelle structure responsable de l’analyse économique des projets majeurs, le ministre Pierre Arcand promet que le Bureau d’Audiences Publiques sur l’Environnement (BAPE) pourra continuer de mener de telles analyses, estimant que cet organisme indépendant joue un rôle « essentiel ».

Dans le cadre de l’élaboration des orientations en matière d’acceptabilité sociale, le ministère de l’énergie et des ressources naturelles a en effet décidé de mettre sur pied un « Bureau de coordination des projets majeurs et d’analyse des impacts économiques ».

Dans un document mis en ligne, le ministère précise que ce Bureau a pour mandat d’analyser les retombées et les répercussions des projets majeurs pour bâtir une information fiable et crédible, utile à la compréhension des projets par les populations locales.

Or, le BAPE a justement pour mission d’analyser les aspects économiques des projets majeurs au Québec.

Dans ce sens, le ministre Arcand a promis que le BAPE pourra continuer de jouer son rôle d’analyste économique, ajoutant que le Bureau de coordination mènera ses travaux à caractère économique « en amont » des consultations publiques qui sont menées par le BAPE.

0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-

– La ville de Saint-Hyacinthe (Québec) a conclu une entente de trois ans avec « Burnbrae Farms », une entreprise de transformation d’œufs située à Upton, afin de recueillir et traiter plus de 10.000 tonnes par année de résidus alimentaires pour les valoriser en gaz naturel renouvelable.

Pionnière dans le domaine, Saint-Hyacinthe abrite la plus grande usine au Canada à produire du biogaz à partir de matières organiques provenant notamment des entreprises agroalimentaires de la région. Elle utilise ce gaz pour ses besoins énergétiques ou pour la vente à des tiers.

La ville de Saint-Hyacinthe est devenue une pionnière en production de gaz naturel par biométhanisation et innove avec des procédés écologiques, rentables et durables.

Le projet à terme permettra de réduire les gaz à effets de serre de 49.111 tonnes en équivalent CO2 et va générer des économies annuelles d’environ 1,5 million de dollars en transport et en enfouissement des boues et de 500.000 dollars en chauffage des bâtiments.

Lorsque l’usine sera pleinement fonctionnelle, elle produira environ 16 millions de mètres cubes de gaz naturel renouvelable par année. Elle en utilisera 1,25 million pour ses besoins et revendra les surplus à la société Gaz Métro.

0-0-0-0-0-0-0-0-0-

Nicaragua:.

– L’Institut national des forêts du Nicaragua a indiqué, mercredi, que les feux ont ravagé en 2016 plus de 5.000 hectares, soit une baisse de 40 pc par rapport à 2015.

Les chiffres ont été annoncés lors du lancement officiel de la campagne de lutte contre les incendies de forêts en collaboration entre l’Institut et les départements des sapeurs-pompiers et de la défense civile dans la capitale Managua et les chefs-lieux des provinces.

La campagne vise principalement à sensibiliser les familles quant à l’importance de la conservation des forêts et aux moyens d’éviter les causes des incendies. Elle cherche également à exhorter les agriculteurs à ne pas brûler les forêts pour avoir des terres agricoles.

Voir Aussi