ActualitésLe Danemark entame l’alimentation en énergie des consommateurs néerlandais via le câble Cobra

Actualités

projet d'interconnexion électrique
11 Sep

Le Danemark entame l’alimentation en énergie des consommateurs néerlandais via le câble Cobra

Copenhague – Le Danemark a entamé cette semaine l’alimentation en énergie des consommateurs néerlandais via le câble Cobra, un système électrique reliant Endrup au Danemark à Eemshaven aux Pays-Bas.

L’électricité produite principalement par les éoliennes danoises et, dans une moindre mesure, par les cellules solaires, peut maintenant être transportée et vendue aux Pays-Bas, tandis que le Danemark peut obtenir de l’électricité des Pays-Bas en cas de besoin.

Depuis de nombreuses années, le système électrique danois est connecté à la Norvège, à la Suède et à l’Allemagne. À partir du dimanche minuit, les Pays-Bas peuvent également être ajoutés à la liste. Les éoliennes et les cellules solaires danoises peuvent désormais alimenter directement les consommateurs néerlandais via le câble Cobra.

Carsen Chachah, consultant en chef chez Danish Energy, a souligné que la nouvelle connexion soutenait la transition verte de plusieurs manières.

« La connexion sera un élément important de la transformation verte de notre société. En exportant de l’électricité aux Pays-Bas, lorsque les prix y sont élevés, nous tirons le meilleur parti des éoliennes et des systèmes photovoltaïques que nous avons déjà mis en place. Dans le même temps, cela nous permet de continuer à fournir de l’électricité aux Danois lorsque le vent ne souffle pas, ce qui entraîne des prix de l’électricité plus élevés au Danemark. Enfin, la nouvelle connexion est une clé pour accroître l’expansion des énergies renouvelables au Danemark », a-t-il dit.

Il y a 43 ans que des interconnexions de réseau ont connecté le Danemark à ses voisins du nord. Le Danemark échange déjà de l’électricité avec la Norvège, la Suède et l’Allemagne et, au cours des dernières décennies, plusieurs connexions ont été élargies et renforcées. La construction d’un câble à destination de l’Angleterre devrait commencer en 2020.

« La particularité des nouvelles relations avec les Pays-Bas et plus tard avec l’Angleterre est qu’elles relient plus étroitement les pays nordiques et les énormes ressources éoliennes et hydroélectriques au reste de l’Europe. De plus, les liaisons est-ouest du Danemark vers les Pays-Bas et l’Angleterre sont particulièrement intéressantes en raison de la situation géographique de ce pays », a expliqué Carsten Chachah.

Au total, les liaisons entre le Danemark et les pays voisins peuvent désormais transporter une quantité d’électricité approximativement égale à la consommation totale d’électricité danoise.

Grâce à la nouvelle technologie, les futurs parcs éoliens en mer du Nord peuvent être connectés directement au câble, dans un réseau électrique offshore basé dans les pays voisins.

La mer du Nord et le vent de mer devraient jouer un rôle crucial dans l’approvisionnement de l’avenir.

COBRAcable, qui tire son nom de l’abréviation de Copenhague, Bruxelles et Amsterdam, est composé d’un câble sous-marin de 325 km de long entre les Pays-Bas et le Danemark, et d’un câble terrestre de 24 km.

Il peut transmettre 700 MW, ce qui permet d’importer ou d’exporter l’équivalent de la consommation d’électricité de 700 000 ménages. La connexion a été établie par le GRT national danois Energinet et le GRT néerlandais TenneT. Le projet a reçu un soutien financier du programme européen pour la relance de l’énergie de la Commission européenne.

Voir Aussi