Actualités48 bus électriques prennent le relais sur deux lignes de Copenhague

Actualités

Solaris
11 Déc

48 bus électriques prennent le relais sur deux lignes de Copenhague

Copenhague – Quelque 48 bus électriques ont pris le relais, le weekend dernier, sur deux lignes de Copenhague, une initiative qui permettra de réduire de 4 300 tonnes par an les émissions de CO2, ce qui correspond à 22% des émissions totales des lignes de bus de Frederiksberg et de Copenhague.

Les deux nouvelles lignes de bus électriques sont la première étape vers un avenir où tous les bus des communes de Frederiksberg et de Copenhague deviendront silencieux, sans pollution et sans émissions.

Dans la ville de Copenhague, les politiciens ont décidé que tous les bus diesel de la ville devaient être remplacés par des bus électriques au plus tard en 2025.

« Tous les Copenhagois devraient pouvoir respirer librement sans se soucier de leur santé. C’est pourquoi nous investissons massivement dans les transports publics verts, afin que Copenhague soit à l’avant-garde de la transition verte ».

Aujourd’hui, plus d’un bus sur huit que les Copenhagois voient sur leur chemin ne fera ni bruit, ni pollution, ni émission de CO2. Il s’agit d’une étape cruciale vers une Copenhague plus verte et plus propre », a déclaré le maire de la capitale danoise, Frank Jensen.

Même son de cloche du côté du maire de la municipalité de Frederiksberg, Simon Aggesen, qui a rappelé qu’un conseil municipal unifié a récemment adopté un budget avec un accent historiquement ambitieux sur le climat et la durabilité et avec un investissement total de 67 millions d’euros.

« L’un de nos objectifs importants est de devenir la première ville de la zone verte de transport électrique du pays. Je suis ravi de cette collaboration avec la ville de Copenhague et j’attends avec impatience de nombreux autres bus électriques dans la capitale dans les prochaines années », a-t-il souligné.

À Frederiksberg, l’objectif est que tous les bus diesel soient remplacés par des bus fonctionnant aux carburants verts d’ici 2030.

Pour Movia, la plus grande entreprise de mobilité du Danemark, les nouveaux bus électriques sont une étape importante dans la réalisation de sa stratégie climatique, où l’objectif est un trafic de bus sans fossiles en 2030.

« À Movia, nous travaillons pour réaliser une transition verte au profit des villes et des citoyens. Avec les 48 nouveaux bus électriques sur les lignes 2A et 18, un total de 76 bus électriques est atteint dans la région de Movia en 2019. Ce succès est le résultat d’une bonne coopération avec nos propriétaires et opérateurs, et nous sommes très heureux », a déclaré Dorthe Nøhr Pedersen, PDG de Movia.

Le ministre danois des Transports, Benny Engelbrecht, y voit un bon pas vers le virage vert de tous les bus danois au cours des prochaines années.

« C’est une très bonne étape. 11% des bus du pays rouleront sur autre chose que du diesel d’ici la fin de 2019. Mon objectif est que tous les bus danois soient respectueux du climat et neutres en CO2 en utilisant de l’électricité, du biogaz ou de l’hydrogène », a-t-il soutenu.

La semaine dernière, le gouvernement danois a présenté une nouvelle loi de finances pour 2020, qui alloue 12 millions d’euros pour faciliter la transition des combustibles fossiles vers des alternatives plus vertes.

Voir Aussi