ActualitésAbattage des visons au Danemark : le ministre de l’Agriculture jette l’éponge

Actualités

Covid-19
18 Nov

Abattage des visons au Danemark : le ministre de l’Agriculture jette l’éponge

Copenhague – Le ministre danois de l’Alimentation, de l’agriculture et de la pêche Mogens Jensen a annoncé, mercredi, sa démission, dans le sillage de fortes pressions suite à l’abattage massif et « illégal » de tous les visons d’élevage du pays.

« Il est clair qu’il m’est absolument nécessaire d’avoir la confiance des partis parlementaires dans l’exercice de ma profession. J’estime que je n’ai plus le soutien nécessaire », a déclaré Mogens Jensen au radiodiffuseur public DR.

Le ministre a été sur la sellette pour sa gestion controversée de l’abattage de près de 17 millions de visons sans s’assurer au préalable d’une base juridique pour le faire.

« J’ai déjà regretté cela. Je suis à nouveau désolé. Et j’en assume la responsabilité. Je m’excuse particulièrement auprès des nombreux éleveurs de visons qui sont dans une situation difficile », a-t-il affirmé dans une interview à DR.

La démission a été confirmée dans un communiqué du ministère qui précise que « Mogens Jensen a choisi avec effet immédiat de démissionner du gouvernement ».

« Ces dernières semaines, le ministre de l’Alimentation, de l’agriculture et de la pêche a été critiqué pour sa gestion de l’infection Covid-19 parmi les troupeaux de visons danois, et il choisit maintenant de démissionner de ses fonctions », ajoute-t-on.

Deux semaines après avoir entamé l’abattage massif de ses visons, le Danemark est resté englué dans un engrenage juridico-politique sans précédent, exacerbé par les difficultés des éleveurs et des doutes des scientifiques.

Les partis de l’opposition du Bloc bleu, en plus des partis de soutien au gouvernement, ont réclamé le départ de Mogens Jensen, un des caciques du parti social-démocrate au pouvoir.

L’opération a été entamée sans aucune autorité légale pour exiger que tous les visons soient abattus s’ils sont malades ou qu’ils se trouvent dans des fermes à moins de 7,8 km d’autres élevages infectés.

La Première ministre Mette Frederiksen avait donné l’ordre, le 4 novembre, d’abattre l’ensemble des troupeaux des visons d’élevage, en vue de lutter contre la transmission des visons aux humains d’une souche mutée du coronavirus.

Mogens Jensen (57 ans) était jusqu’ici ministre de l’Alimentation, de l’agriculture, de la pêche et de l’égalité des sexes et ministre de la coopération nordique. Il est également vice-président des sociaux-démocrates.

Voir Aussi