ActualitésAbrogation d’un important règlement sur l’eau propre de l’ère Obama(Trump)

Actualités

réglement
13 Sep

Abrogation d’un important règlement sur l’eau propre de l’ère Obama(Trump)

Washington -L’administration Trump a annoncé jeudi l’abrogation d’un important règlement sur l’eau propre de l’ère Obama qui limitait les produits chimiques polluants pouvant être utilisés à proximité des cours d’eau, des zones humides et d’autres étendues d’eau.

L’abrogation de cette règle signifierait que « les agriculteurs, les propriétaires et les entreprises dépenseront moins de temps et d’argent pour déterminer s’ils ont besoin d’un permis fédéral et de davantage de temps pour la construction d’infrastructures », a déclaré l’administrateur de l’Agence de protection de l’Environnement (EPA), Andrew Wheeler, lors d’une conférence de presse.

Le démantèlement de la mesure de 2015, connue sous le nom de règle des eaux des États-Unis, s’ajoute à une longue liste de règles environnementales que l’administration s’est efforcée de limiter ou de d’abroger au cours des deux dernières années et demie.

Ces efforts ont essentiellement porté sur l’élimination des restrictions relatives à la pollution par les combustibles fossiles, y compris les centrales au charbon, les échappements d’automobiles et les émissions de méthane, mais ont également abordé les risques liés à l’amiante et aux produits chimiques, tels que les pesticides.

L’abrogation de la règle sur l’eau propre signifie que les pollueurs n’ont plus besoin de disposer d’un permis pour rejeter des substances potentiellement nocives dans de nombreux cours d’eau et zones humides. Mais cette mesure, qui devrait entrer en vigueur dans quelques semaines, a des implications bien au-delà de la pollution.

L’administration Obama a mis en œuvre cette règle en réponse à une décision de la Cour suprême qui a ouvert la porte à une définition juridique plus large des « eaux des États-Unis » au sens de la loi de 1972 sur l’eau propre (Clean Water Act). Avec l’annonce de jeudi, l’Agence de protection de l’environnement (EPA) veut restreindre considérablement cette définition. Une décision que les détracteurs craignent pourrait être difficile à annuler pour les futures administrations, car l’équilibre idéologique de la Cour suprême s’est déplacé vers la droite.

Voir Aussi