ActualitésAction pour le climat: Concertation virtuelle pour une relance économique durable

Actualités

Pérou
08 Juil

Action pour le climat: Concertation virtuelle pour une relance économique durable

Bruxelles- La 4e session de la réunion ministérielle sur l’action pour le climat s’est tenue mercredi, en mode virtuel, pour examiner les perspectives de la coopération climatique internationale en vue d’une reprise économique durable.

La réunion qui intervient dans le contexte de la pandémie de COVID-19, s’est concentrée sur « l’alignement des mesures de relance au niveau mondial avec l’accord de Paris sur le climat et sur l’amélioration de la résilience face aux crises à l’avenir », indique-t-on auprès de l’Union européenne (UE) qui organise la rencontre avec le Canada et la Chine.

« Le monde ne peut se permettre d’attendre que nous agissions face au changement climatique », a affirmé, à cette occasion, le vice-président exécutif de la Commission européenne, M. Frans Timmermans.

Après avoir rappelé que la Conférence onusienne sur le climat COP26 a dû être reportée du fait de la pandémie de COVID-19, M. Timmermans qui coprésidait la rencontre avec le ministre canadien de l’environnement et du changement climatique, M. Jonathan Wilkinson, et le ministre chinois de l’écologie et de l’environnement, M. Huang Runqiu, a assuré que l’UE collabore avec tous ses partenaires internationaux afin d' »échanger nos idées et notre expérience en matière de restructuration et d’assainissement de nos économies ».

Il a souligné à cet égard que le plan de relance de 750 milliards d’euros proposé par la Commission européenne pour sauver l’économie de l’UE, durement affectée par la crise de coronavirus, est fondé sur la transformation écologique, y compris en ce qui concerne le soutien à la reprise dans les pays partenaires, partant de la conviction que « sans reprise verte, nous ne sortirions de la crise de la COVID-19 que pour sombrer dans une crise climatique ».

Alors que les pays du monde entier luttent contre les effets de la pandémie de COVID-19, ils se trouvent également devant une occasion unique de relancer leurs économies et de construire des sociétés « plus durables, inclusives et résilientes », selon un communiqué de l’exécutif européen qui insiste que les décisions d’investissement prises aujourd’hui dans les plans de relance doivent veiller au bien-être des générations actuelles et à venir, grâce à des mesures pour le climat qui changent réellement les choses et à l’écologisation des économies.

Il présente la réunion ministérielle sur l’action pour le climat comme un forum important pour la coordination des mesures qui envoie « un signal politique clair indiquant que la reprise à la suite de la pandémie de COVID-19 ira de pair avec la transition vers des économies à faibles émissions de carbone et résilientes face au changement climatique dans bon nombre des grandes économies mondiales ».

Les trois coprésidents de la réunion ont reconnu que les sociétés du monde entier ont été touchées de différentes manières par la pandémie et qu’elles se trouvent à des stades différents de la planification de la reprise.

Ils ont souligné que pour que leurs efforts soient le plus payants possible, il faut œuvrer de concert, partager ses expériences et coordonner les actions aux niveaux national et mondial.

Parmi les participants à cette rencontre virtuelle figuraient des ministres des pays du G20 et d’autres participants importants aux négociations sur le climat menées par les Nations unies.

Voir Aussi