ActualitésAlerte rouge à la pollution de l’air à Dakar

Actualités

Dakar-Pollution-Air-M ECOLOGY
14 Fév

Alerte rouge à la pollution de l’air à Dakar

Dakar – La qualité de l’air, fortement détériorée ces derniers jours à Dakar, pourrait persister durant les prochaines 48 heures, selon le Centre sénégalais de gestion de la qualité de l’air qui lance une alerte rouge à la pollution.

« L’indice de la qualité de l’air est passé en alerte rouge (très mauvais) pour la journée du 13 février en raison d’une hausse des concentrations de particules en suspension dont les moyennes horaires ont dépassé 800 microgrammes par mètre cube », souligne mercredi un bulletin du centre.

L’exposition à cette pollution intermittente aux particules fines présente un risque réel pour la santé, rappelle le bulletin, conseillant la population de « respecter scrupuleusement tout traitement médical en cours ou de l’adapter sur avis du médecin », de « consulter un médecin en cas d’aggravation ou d’apparition de tout symptôme évocateur (toux, gêne respiratoire, irritation de la gorge ou des yeux) ».

Le centre recommande, également, d' »éviter toute activité physique ou sportive intense augmentant de façon importante le volume d’air et de polluants inhalés » et de « veiller à ne pas aggraver les effets de cette pollution par d’autres facteurs irritants des voies respiratoires, tels que l’usage de solvants et surtout la fumée de tabac ».

Il signale, en outre, que les personnes souffrant de maladies respiratoires, les jeunes enfants et les personnes âgées devraient éviter de s’exposer longuement à l’air ambiant pendant cette période.

Certaines zones de la région de Dakar sont confrontées à des niveaux de pollution au-delà des limites définies par la norme NS-05-62. Les polluants concernés sont particulièrement, le SO2, les BTX, l’ozone et les particules (PM10 et PM2.5).

Face à cette situation, le ministère sénégalais de l’Environnement et le Conseil exécutif des transports urbains de Dakar (CETUD) ont décidé d’unir leurs efforts pour l’amélioration de la qualité de l’air à Dakar.

Exécuté dans le cadre du programme d’amélioration de la mobilité urbaine (PAMU), une série de mesures ont été mises en place et portent notamment sur la création de cinq stations fixes ainsi que deux camions laboratoire mobiles pour mesurer la qualité de l’air à Dakar, en plus de lancement de campagnes d’information et de sensibilisation à la pollution.

Voir Aussi