ActualitésAmérique latine: Un total de 1.179 défenseurs de l’environnement victimes d’attaques

Actualités

epa01762488 Greenpeace activists dressed as aliens wave placards during a demonstration outside the Asian Development Bank (ADB) headquarters in Pasig City, eastern Manila, Philippines on 16 June 2009. The ADB is holding a two-day Climate Change conference from 16-17 June 2009. The environmentalist group is accusing the lending agency of refusing to withdraw support from coal use and called for genuine climate change solutions.  EPA/ALANAH M. TORRALBA
25 Avr

Amérique latine: Un total de 1.179 défenseurs de l’environnement victimes d’attaques

Bogotá-  Un total de 1.179 personnes et 177 communautés de sept pays d’Amérique latine ont été victimes d’attaques entre 2009 et 2018 pour leurs travaux liés à la protection de l’environnement, a révélé un reportage publié à Bogotá.

L’organisation colombienne Consejo de Redacción a présenté, mardi, son projet « Tierra de resistencia » dans lequel elle enquête et dénonce les attaques contre des activistes environnementaux de Bolivie, du Brésil, de Colombie et du Pérou.

Outre l’organisation colombienne, le projet impliquait la Deutsche Welle Akademie (DW) et l’Agence de coopération allemande, qui ont financé l’initiative.

Pendant huit mois, cinquante journalistes, photographes et cameramen ont rassemblé des données d’entités étatiques et d’organisations non gouvernementales afin de produire un travail multimédia détaillant chacune des attaques.

Selon l’enquête, sur les 1.179 personnes attaquées, 81,69% étaient des hommes et 18,31% des femmes, toutes victimes de menaces, d’assassinats, de déplacements, de disparitions ou de violences sexuelles, entre autres agressions.

En outre, 177 communautés de peuples autochtones et d’ascendance africaine ont été touchées, parmi lesquelles les Munduruku au Brésil, qui ont subi 35 attaques en seulement cinq ans.

Le pays qui a enregistré le plus grand nombre de cas est le Brésil (754), suivi de la Colombie (180), du Pérou (27) et de la Bolivie (18).

La plupart d’entre elles ont eu lieu pour la défense de la terre (867 cas) tandis que la défense des forêts a été la cause de 242 attaques et celle de l’eau en a généré 234 autres.

Voir Aussi