ActualitésArgentine/intempéries: Plus de 1.800 personnes évacuées de Buenos Aires

Actualités

epa07121428 A flooded road after heavy rainfall the day before, at the Dead Sea, about 50 kms from Amman, Jordan, 26 October 2018.  According to Jordanian official media reports, 21 people most of them children died after sudden torrential rain swept away a school bus carrying students who were on a trip near the Dead sea area. On the evening of 25 October, Prime Minister Omar al-Razzaz went to the search and rescue area and called for a full investigation.  EPA-EFE/ANDRE PAIN
14 Nov

Argentine/intempéries: Plus de 1.800 personnes évacuées de Buenos Aires

Buenos Aires- Les pluies abondantes qui s’abattent sur l’Argentine depuis samedi ont poussé les autorités à évacuer plus de 1.800 personnes de différentes régions de Buenos Aires.

Les médias locaux rapportent que 1.300 habitants de la ville de Matanza (est de Buenos Aires) dont les habitations ont été submergées d’eau, à cause de la crue du fleuve éponyme, ont dû être évacuées par les autorités.

À la suite des fortes pluies, plusieurs quartiers des villes et localités du pays ainsi que des établissements publics telles que les écoles ont été submergées d’eau, ajoutent les médias.

Plusieurs arbres et poteaux électriques ont également été arrachés par les vents violents.

==============================

Colombie :

Les tortues, les baleines, les dauphins et les oiseaux de mer figurent parmi les espèces marines les plus touchées par la pollution au plastique qui affecte les côtes colombiennes, selon la biologiste marine Sandra Bessudo.

En outre, les personnes à faible revenu vivant à proximité des côtes et des fleuves et qui consomment des espèces marines ayant ingéré des microplastiques sont exposées à des problèmes de santé, a mis en garde la directrice de la Fondation Malpelo.

Citée par les médias locaux, Silvia Gómez a précisé que « 90% des plages de la côte atlantique sont contaminées par du microplastique », des particules de cinq millimètres de diamètre.

Parmi les 20 fleuves les plus pollués de la planète avec du plastique, figure l’Amazone (7è position) et le Magdalena (15è).

==============================

Brésil:

La tortue Arrau est de retour dans les rivières de l’Amazonie au Brésil grâce à l’action de protection des organisations locales, comme en témoigne une recherche publiée par l’Université d’East Anglia (Angleterre).

L’étude, publiée dans la revue Nature Sustainability, indique que grâce à l’action de ces groupes locaux, d’autres espèces ont également commencé à apparaître sur des plages protégées et dans les zones environnantes.

La recherche, menée par l’Université d’East Anglia, avec la collaboration de l’Université fédérale d’Alagoas et de l’Université fédérale d’Amazonas, démontre que les populations de tortues géantes se reconstituent complètement sur des plages protégées, au même titre que les oiseaux migrateurs et les animaux comme l’alligator noir, le dauphin de rivière, l’iguane vert et le poisson-chat.

À l’heure actuelle, le nombre de tortues qui naissent sur ces plages est neuf fois supérieur à celui enregistré en 1977, ce qui correspond à une augmentation annuelle de plus de 70.000 bébés tortues.

Selon l’étude, sur plus de 2.000 nids de tortue situés sur des plages surveillées par des groupes locaux, seuls 2% ont été attaqués par des braconniers, tandis que dans les zones non protégées, les braconniers ont pris 99% des œufs se trouvant dans 202 nids.

La tortue Arrau est une espèce marine semi-aquatique qui possède une carapace aplatie et peut peser jusqu’à 45 kg.

L’animal a toujours été chassé pour sa viande et ses œufs, si bien qu’en 1967 le Brésil a approuvé des lois interdisant sa capture.

Voir Aussi