ActualitésAustralie: Disparition de trois espèces de reptiles sur l’île de Christmas Island

Actualités

disparition especes reptiles australie AFP
06 Déc

Australie: Disparition de trois espèces de reptiles sur l’île de Christmas Island

Canberra – Trois espèces de reptiles sur l’île de Christmas Island, à l’océan Indien, ont disparu à l’état sauvage, pour des raisons encore inconnues, selon l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

Le gecko de Christmas Island (Lepidodactylus listeri), et deux autres espèces de lézards, le scinque à queue bleue (Cryptoblepharus egeriae) et le scinque de Christmas Island (Emoia nativitatis) ont été déclassés de la catégorie d’espèces « en danger critique » à celle d’espèces « éteintes à l’état sauvage » de la liste rouge de l’UICN, rapporte mardi une étude de l’UICN.

La population des reptiles de Christmas Island a décliné fortement depuis les années 1970.

Par ailleur, voici le bulletin de l’écologie de l’Asie-Océanie pour le mercredi 6 décembre 2017:
-Indonésie-Biodiversité

Les législateurs indonésiens ont convenu de lancer un projet de loi sur la conservation des ressources naturelles suite aux inquiétudes concernant les tentatives de voler des ressources génétiques d’Indonésie, qui abrite une partie de la biodiversité la plus riche au monde.

La Chambre des Représentants a accepté mardi d’inclure le projet de loi dans la liste prioritaire 2018 du Programme de législation nationale (Prolegnas) de la Chambre dans le but de s’assurer que les législateurs lanceront la délibération l’année prochaine.

Le projet de loi devrait définir un cadre juridique pour la protection des ressources génétiques, y compris des sanctions pour les auteurs de biopiraterie.

Le vice-président du Corps Législatif de la Chambre des représentants, Firman Subagyo, chargé de l’élaboration du projet de loi, a fait savoir que le Protocole de Nagoya, un traité international ratifié pour l’Indonésie pour prévenir le biopiratage, était insuffisant.
-Thaïlande-Biodiversité

Des responsables de la préservation des sites naturels en Thaïlande ont exprimé leur inquiétude concernant les tortues luths (tortues géantes classées espèce menacée d’extinction) qui ne reviennent plus sur les plages thaïlandaises pour leur nidification.

Le Département des parcs nationaux, de la faune et de la flore a annoncé sa préoccupation de l’absence des tortues luths sur les plages de Phuket et Phang-nga (sud du pays) depuis 2013.

Aucune femelle de cette espèce n’est retournée pondre sur les plages du parc national Khao Lampi-Hat et Sirinat National depuis quatre ans, révèle la directrice du département des parcs nationaux, Thanya Netithammakun, qui explique cette situation par le développement des infrastructures touristiques balnéaires qui auraient probablement perturbé la quiétude de l’aire de nidification des tortues luths.

La responsable a déclaré que les autorités vont se pencher sur l’aménagement d’aires de nidification afin de préserver le cycle de reproduction de ces tortues menacées d’extinction.

– Chine-Biodiversité

Une agence environnementale chinoise a indiqué que le lac Xili, dans la province Jiangsu (est) a accueilli plusieurs espèces d’oiseaux migrateurs la semaine dernière, après plusieurs années d’absence en raison de la pollution.

L’agence a ajouté que les oiseaux migrateurs sont arrivés massivement dans le lac, dont l’environnement s’est constamment amélioré au cours des derniers mois.

– Chine-Financement vert

La Chine a annoncé mardi un plan de financement de projets industriels respectueux de l’environnement dans des « zones éco-industrielles», soulignant que cette initiative soutient le développement industriel du pays et les efforts de lutte contre la pollution.

En vertu de ce plan, les institutions financières facilitent l’accès de ces projets au marché financier dans le contexte d’un système de financement vert à plusieurs niveaux durant les cinq prochaines années.

Voir Aussi