ActualitésBelgique : L’ensemble de la population consomme chaque année un milliard de sacs en plastique

Actualités

14 Août

Belgique : L’ensemble de la population consomme chaque année un milliard de sacs en plastique

Bruxelles – L’ensemble de la population belge consomme chaque année un milliard de sacs en plastique, soit 98 sacs par personne, rapporte dimanche la presse locale, sur la base d’une enquête effectuée par le service d’études de Groen.

Les frais liés à l’élimination de ces sacs à Bruxelles et en Flandre s’élèvent à 61,5 millions d’euros, précise-t-on.

Depuis que les supermarchés ont mis fin en 2004 à la distribution de sacs jetables, l’utilisation de sacs en plastique a baissé de 89%. Quelque 4,5 tonnes de plastique ont pu être évitées. « Mais on peut en faire plus », estime le parti écologiste flamand. « Il est grand temps d’instaurer une interdiction totale de ces sacs dans notre pays », a plaidé la députée bruxelloise Annemie Maes.

*-*-*-*-

Voici le bulletin de l’écologie de l’Europe occidentale pour la journée du lundi 14 août 2017 :

Paris – « Pour espérer rester en deçà de 2°C de réchauffement par rapport à l’ère préindustrielle, il faudrait que le pic d’émissions de gaz à effet de serre survienne au plus tard en 2020 », estime le climatologue français et ancien vice-président du Giec (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) Jean Jouze, qualifiant la situation de catastrophique.

Dans un entretien publié par le journal du dimanche dans sa dernière livraison, le climatologue prévoit des étés de plus en plus chauds, jusqu’à 6 à 8°C de plus dans les années à venir, en raison du réchauffement climatique.

« On n’est plus dans le futur : ce sont les enfants d’aujourd’hui, ceux des cours d’école, qui pourraient subir ces étés à 50°C », s’inquiète Jean Jouzel, faisant savoir que le réchauffement climatique pourrait avoir des conséquences dramatiques sur l’ensemble de la planète.

« Au Moyen-Orient et de la Corne de l’Afrique jusqu’à la Libye, le mercure va grimper de 5 à 6°C… À ces températures, il n’y a plus d’activité extérieure possible. On compte déjà 65 millions de déplacés sur la planète. Si le Sahel et la Corne de l’Afrique deviennent plus secs, les réfugiés seront encore plus nombreux », indique M. Jouzel.

*-*-*-*-

.- Le ministre français de la Transition écologique Nicolas Hulot se tiendra à l’écart des activités de la fondation qu’il a créée en 1990 et dont il a quitté la présidence lors de sa nomination au gouvernement, et des produits de la marque Ushuaïa, selon un décret publié en fin de semaine dernière.

Le décret stipule que « le ministre d’Etat, ministre de la Transition écologique et solidaire, ne connaît pas des actes de toute nature relatifs : 1. A la Fondation Nicolas Hulot pour la nature et l’homme ; 2. Au développement, à la fabrication et à la commercialisation de produits cosmétiques ».

Londres – Le secteur britannique de l’énergie solaire a perdu environ un tiers de ses emplois en un an à cause de la baisse des subventions aux énergies renouvelables, indique une étude menée par le cabinet Pricewaterhousecooper’s.

La situation pourrait s’aggraver après le Brexit, alors que le Royaume-Uni semble bien loin d’atteindre son objectif 2020 de renouvelables, à savoir 15 pc du mix énergétique, estiment les auteurs de cette enquête.

Ils disent que 238 compagnies britanniques, opérant dans le solaire (environ 10 pc du marché), emploieraient désormais 3.665 personnes, contre 5.362 l’an dernier, soit une chute de 32 pc en un an.

Selon PwC, cela équivaut à la perte de 12.500 emplois en un an pour l’ensemble du secteur photovoltaïque britannique. Parmi les sociétés interrogées, 50 pc déclarent ne pas entrevoir de changement d’effectif dans l’année en cours, 30 pc prévoient une baisse, tandis que seules 20 pc pressentent une hausse.

Pire, environ 40 pc des entreprises sondées envisagent de se désengager totalement de cette activité après Brexit et la perte de l’accès au marché européen.

*-*-*-*-

. – Selon l’ONG britannique Oxfam, le Nigeria, le Niger et le Tchad encourent un risque d’épidémie lors de la saison des pluies dans le bassin du lac Tchad.

Dans toute la région, des centaines de milliers de personnes vivent dans des camps où elles n’ont ni accès à l’eau ni à des conditions sanitaires correctes, indiquent les militants d’Oxfam.

Des maladies comme la fièvre typhoïde, le choléra, le paludisme et l’hépatite E ont tendance à se propager davantage lors de la saison des pluies, préviennent-ils.

La saison de soudure dure de juin à août dans la plupart des zones agricoles, ce qui ne fera qu’accroitre le nombre de personnes nécessitant une aide alimentaire. Au Nigeria, le nombre de personnes risquant de mourir de faim est maintenant passé de 4,7 à 5,2 millions.

Les pluies réduisent drastiquement l’accès aux routes aux personnes vulnérables, freinant les efforts d’assistance des organisations humanitaires telles qu’Oxfam.

*-*-*-*-

Madrid – L’Espagne a émis 323,8 millions de tonnes de CO2 en 2016, en baisse de 3,5 pc par rapport à l’année précédente, grâce à la diminution des émissions du secteur électrique, indique un rapport officiel du gouvernement.

L’usage du charbon pour la production d’électricité a chuté de 29 pc alors que la production hydroélectrique a augmenté de 25,5 pc par rapport à 2015, a relevé le rapport.

Les émissions globales de CO2 de l’Espagne en 2016 ont été supérieures de 13 pc à celles de 1990, année de référence pour le secteur industriel, mais sont en recul de 25 pc par rapport à 2005, année de référence pour l’ensemble des secteurs, y compris l’agriculture, le transport, le BTP et le traitement des déchets.

.- Les Espagnols consomment 8,4 milliards de sacs en plastique par an, soit une moyenne de 180 sacs par habitant et par an, selon un rapport sur l’impact attendu du décret royal visant la réduction de la consommation de ces sacs, dont la distribution gratuite dans les magasins sera interdite dès l’année prochaine.

Ce projet de décret est soumis actuellement au processus de participation publique, qui s’achèvera le 15 septembre.

Selon le projet de décret, la distribution gratuite aux clients des magasins de sacs en plastique légers sera interdite à partir du 1er mars 2018, à l’exception des sacs destinés à la conservation des aliments ou à des fins d’hygiène.

*-*-*-*-

Lisbonne – L’association environnementale Zero a mis en garde récemment contre la mauvaise qualité de l’eau de baignade, notant que cette année le nombre de zones de baignade interdites et de plages déconseillées ou interdites a été doublé par rapport à 2016.

En comparant les données officielles pour la fin de juillet, Zero relève qu’en 2016, trois zones de baignade sur le territoire continental avaient été interdites, contre sept cette année, et que la baignade a été déconseillée ou interdite (temporairement) dans huit zones l’année dernière alors que 23 cas impliquant 16 zones de baignade ont été enregistrés à fin juillet dernier.

Il y avait alors un total de 16 communes avec des plages non recommandées pour la baignade, dont cinq avec deux plages (Albufeira, Funchal, Gondomar, Mafra et Porto Moniz), souligne l’association. Et parce qu’il y a plus de plages intérieures qui ont été proportionnellement affectées que les plages côtières, Zero estime que les principales causes sont les débits faibles associés à la sécheresse et le manque de contrôle du traitement des effluents domestiques et industriels.

*-*-*-*-

.- Quelque 2.109 pompiers, soutenus par 633 véhicules, luttaient lundi contre dix incendies jugés importants par la Protection civile dans les districts de Castelo Branco (nord), Santarem, Vila Real, Coimbra, Leiria et Aveiro (centre).

Les feux de forêts qui, vers 5H00, ont mobilisé le plus de pompiers étaient ceux du district de Coimbra, dans la localité de Carvalhosas, et de Vila de Rei (Castelo Branco), avec 371 et 326 hommes respectivement, selon l’Autorité nationale de la protection civile (ANPC).

Dans le même district, un autre incendie, dans la localité de Louriçal do Campo relevant de la commune de Castelo Branco, mobilise toujours 146 pompiers, appuyés par 45 moyens terrestres.

À Oliveira do Hospital (Coimbra), il y a quelque 200 pompiers et 61 véhicules qui combattent les flammes depuis dimanche à 16h28 dans un incendie actif sur deux fronts.

Dans le district de Santarém, trois incendies sont actifs dont un est jugé majeur à Ferreira do Zêzere. Ce feu, actif qui a éclaté vendredi, mobilise 222 hommes et 69 moyens terrestres sur deux fronts.

En raison des effets de la chaleur et de la sécheresse, mais aussi des comportements à risque des populations locales, le Portugal a enregistré la semaine dernière le plus grand nombre de feux de forêt en une seule journée depuis le début de l’année, avec 220 départs d’incendie, avait indiqué la porte parole de la Protection civile, Patricia Gaspar.

Voir Aussi