ActualitésLe bénéfice de la foresterie privée en Finlande augmente de 17% en 2017

Actualités

foret-tropicale
16 Sep

Le bénéfice de la foresterie privée en Finlande augmente de 17% en 2017

Helsinki- Le bénéfice d’exploitation des forêts privées non industrielles en Finlande est passé à 126 euros par hectare, soit près de 17% de plus par rapport à la moyenne des dix dernières années, selon les résultats d’un nouveau rapport publiés dimanche.

Le retour sur investissement dans la production de bois a atteint plus de 6%, alors que la hausse du bénéfice d’exploitation a entrainé une augmentation de l’abattage des forêts privées non industrielles, l’amélioration des prix des ventes permanentes et la diminution des investissements, indique un communiqué du National Resources Institute (Luke).

Le bénéfice total s’élève à 1 682 millions d’euros, soit une augmentation de 7% par rapport à l’année précédente, où les prix avaient été convertis en utilisant l’indice du coût de la vie.

Ce chiffre était supérieur de 17% à la moyenne des dix années précédentes, mais inférieur à celui de l’année de pointe de 2007.

Dans le sud de la Finlande, le bénéfice d’exploitation de la foresterie privée non industrielle était de 165 euros par hectare en moyenne. Le bénéfice le plus élevé de 245 euros par hectare a été réalisé dans la région de Tavastia Proper. Plus au nord, dans les régions d’Ostrobotnie du Nord, de Kainuu et de Laponie, le bénéfice d’exploitation était de 49 euros par hectare en moyenne.

Dans le sud, le bénéfice d’exploitation a augmenté de 6% grâce à la hausse des bénéfices tirés des ventes de bois.

Le bénéfice d’exploitation a augmenté de plus de 16% dans le nord de la Finlande, une hausse également affectée par la diminution des investissements dans la production de bois et l’augmentation des subventions.

« Ces changements importants dans le nord de la Finlande peuvent s’expliquer en partie par les types de travail, les subventions et les coûts totaux inscrits dans les statistiques à différents moments », a déclaré Esa Uotila, chercheur chez Luke.

Le bénéfice d’exploitation des forêts privées non industrielles est calculé en déduisant les investissements dans la production de bois et les coûts administratifs et autres coûts estimés des revenus provenant des droits de coupe.

La valeur totale des forêts privées non industrielles, calculée sur la base des prix des ventes permanentes et des volumes d’arbres, était de 45,5 milliards d’euros en 2017.

BI.

Voir Aussi