ActualitésBrésil: création d’un groupe de travail pour analyser une éventuelle fusion entre Ibama et ICMBio

Actualités

Argentine
03 Oct

Brésil: création d’un groupe de travail pour analyser une éventuelle fusion entre Ibama et ICMBio

Brasília – Le ministre de l’Environnement, Ricardo Salles, a créé un groupe de travail pour analyser une éventuelle fusion entre l’Institut brésilien de l’environnement et des ressources naturelles renouvelables (Ibama) et l’Institut Chico Mendes pour la conservation de la biodiversité (ICMBio).

L’Association nationale des travailleurs dans le domaine de l’environnement (Ascema Nacional), a critiqué la décision du ministère qui, selon l’organisation, entame un processus de « démantèlement des politiques environnementales.

L’Ibama, créé par une loi de 1989, exerce le pouvoir de police environnementale, exécute des actions et des politiques nationales, délivre des licences environnementales et attribue l’autorisation de l’utilisation des ressources naturelles. Pour sa part, l’ICMBio a été créé en 2007 et assume des missions qui relevaient auparavant de l’Ibama: mise en œuvre, gestion et suivi des unités de conservation, mise en œuvre de programmes de recherche, de protection et de préservation de la biodiversité, entre autres.

Selon le décret, le groupe de travail « réalisera des études et des analyses des synergies potentielles et des gains d’efficacité administrative » d’une fusion entre les deux organismes. Le texte précise que le groupe sera composé de membres du ministère, de l’Ibama et de l’ICMBio et ne prévoit pas la participation de la société civile aux discussions.

Le délai de remise du rapport avec les conclusions du groupe est de 120 jours à compter de la première réunion, dont la date n’a pas encore été fixée.

Voir Aussi