ActualitésBrésil : Ouvreture des inscriptions à plusieurs cours en ligne autour des thématiques de l’eau et…

Actualités

04 Avr

Brésil : Ouvreture des inscriptions à plusieurs cours en ligne autour des thématiques de l’eau et des déchets solides

Buenos Aires – Dans le cadre de son module d’éducation à distance, le ministère de l’Environnement a ouvert, lundi, les inscriptions à plusieurs cours en ligne autour des thématiques de l’eau, de la durabilité, des déchets solides et des unités de conservation.

Les inscriptions sont déjà ouvertes et se poursuivront jusqu’au 11 avril, souligne le ministère sur son site internet, en invitant les personnes intéressées à choisir un ou plusieurs cours proposés au grand public.

Depuis 2012, le ministère a investi dans une plateforme de formation et d’apprentissage virtuel sur les questions de l’environnement en vue de renforcer les connaissances dans ce domaine.

Plus de 100.000 utilisateurs ont bénéficié de cette plateforme depuis sa création, selon le ministère.

==========================
Par ailleurs, voici le bulletin de l’écologie de l’Amérique du Sud pour la journée de mercredi 04 avril 2018:

Argentine:

La direction de la gestion de l’environnement de la mairie de la ville de Baradero, située dans la province de Buenos Aires, compte fournir gratuitement 5.000 sacs recyclages pour lutter contre l’utilisation de sacs en nylon.

Selon Ezequiel González, responsable de la gestion de l’environnement, les préparatifs pour le lancement de cette opération ont été entamés à travers l’impression des affiches en vue de procéder ultérieurement à la distribution des sacs recyclables.

Les sacs seront mis gratuitement à la disposition des ménages lors de la première phase de cette opération prévue en juin prochain.

==========================
Chili:

En reconnaissance de sa nature biologique et écologique, l’archipel de Humboldt, situé sur la côte pacifique chilienne, a été déclaré « lieu d’espoir » par la Fondation internationale Mission Bleu.

Cette désignation regroupe une liste de sites marins parmi les plus importants sur le plan biologique qui offrent de l’espoir au monde.

Cette distinction intervient alors que les communautés locales et les organisations de conservation marine sont en conflit avec le groupe Iron Andes et son méga-projet d’exploitation minière qu’il ambitionne d’installer dans la région.

==========================

Colombie :

Plusieurs régions ont été placées en alerte rouge et orange à cause des fortes pluies qui ont déjà causé l’effondrement de maisons, des glissements de terrain et des pertes matérielles, a annoncé l’Institut d’Hydrologie, de météorologie et d’études environnementales (Ideam).

L’alerte rouge, le plus haut niveau possible, a été décrétée dans la région andine, notamment dans les départements de Cundinamarca, d’Antioquia, de Caldas, de Quindio, de Tolima et de Norte de Santander, a précisé l’Ideam.

La région du Pacifique a été elle aussi placée en alerte rouge à cause des fortes pluies qui s’abattent depuis plusieurs jours sur les départements de Narino, de Chico, et de Valle del Cauca.

Quant à la région caribéenne, elle a été placée en alerte orange.

Les autorités ont également mis en garde contre les risques de coulées de boue dans la région de l’Amazonie.

==========================

Pérou :

La ville de Tumbes a abrité récemment une rencontre de coordination en matière de lutte contre les activités environnementales illégales au niveau de la frontière entre le Pérou et l’Équateur.

Cette réunion s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la Déclaration et du plan d’action ayant sanctionné le sommet entre les chefs d’État des deux pays et la 11è rencontre ministérielle, tenue en 2017 à Trujillo, selon le Système national des aires naturelles protégées par l’État (SINANPE).

Lors de cette rencontre, les participants ont examinés plusieurs propositions et stratégies visant à renforcer les mesures de contrôle conjoint lors du premier semestre de l’année en cours à la réserve naturelle Santuario Nacional Los Manglares de Tumbes, à la frontière avec l’Équateur.

Les participants ont de même convenu de mener des opérations conjointes à partir du mois courant pour mettre fin à l’exploitation illégale des ressources naturelles à la frontière entre les deux pays.

Voir Aussi