ActualitésBruxelles: Sacs plastiques de caisse à usage unique, les commerçants manquent d’informations sur…

Actualités

01 Sep

Bruxelles: Sacs plastiques de caisse à usage unique, les commerçants manquent d’informations sur les alternatives possibles

Bruxelles- Alors que l’interdiction des sacs plastiques de caisse à usage unique entrera en vigueur vendredi à Bruxelles, les commerçants manquent d’informations sur les alternatives possibles, déplore un collectif de consommateurs.

« La communication vers le grand public a commencé trop tardivement (il y a seulement deux semaines) et les commerçants ont reçu trop peu d’informations sur les alternatives possibles », regrette l’Union des classes moyennes dans un communiqué.

Les sacs en question seront interdits au 1er septembre mais les commerçants pourront écouler, jusqu’au 30 novembre, leurs stocks achetés avant la date d’entrée en vigueur de l’interdiction.

La nouvelle réglementation concerne tous les magasins bruxellois, tous secteurs confondus, mais ne s’applique pas encore aux sacs utilisés en rayon (emballage des fruits et légumes notamment), qui restent eux autorisés jusqu’en septembre 2018.

En Wallonie, les sacs de caisse sont interdits depuis fin de l’année dernière.

Voici, par ailleurs, le bulletin de l’écologie de l’Europe occidentale pour la journée du vendredi 1er septembre 2017:

Paris – Le budget du ministère français de la Transition écologique et solidaire connaitra une augmentation de l’ordre de 3 pc en 2018, a annoncé le détenteur de ce portefeuille, Nicolas Hulot.

L’enveloppe budgétaire consacrée à ce département s’élève à environ neuf milliards d‘euros cette année.

Hulot a fait cependant état d’«énormes contraintes» malgré cette augmentation. «Il va falloir qu‘on fasse des choix, l‘Etat ne pourra pas tout faire», a-t-il dit sur «Franceinfo».

L’écologie a été érigée en priorité par l’actuel gouvernement français en application du programme de campagne du président Emmanuel Macron pour la présidentielle.

****

Le ministre français de la transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot a exprimé son intention d’œuvrer pour la réduction des marges bénéficiaires réalisées par les distributeurs des produits bio en vue de les rendre accessibles à tous.

Selon une étude de l’association «UFC-Que Choisir», un panier «bio» dans la grande distribution est 79 pc plus cher que son équivalent en produits conventionnels.

Invité de franceinfo, Hulot a fait remarquer, à ce sujet, qu’ «entre les producteurs et les consommateurs, il y a parfois des gens qui se gavent un peu».

« On va les mettre devant leurs responsabilités », a-t-il assuré.

« En réduisant ces marges, on va rendre le bio et les produits de qualité et de proximité accessibles à chaque citoyen », a souligné le ministre.

Lisbonne – Les trois plus grands incendies qu’a connus le Portugal cette année ont consumé à eux seuls plus de la moitié de la superficie totale brûlée.

Le feu de Sertã, qui a éclaté le 23 juillet, celui de Pedrógão Grande, qui a commencé le 17 juillet, et celui de Góis, à la même date, ont détruit un total de 84.047 hectares, ce qui correspond à 51,1 pc des 164.249 hectares de forêt et de broussailles calcinés du 1er janvier au 15 août.

Selon les spécialistes, le nombre de départs de feu et des incendies a baissé mais leur ampleur a par contre augmenté, en raison notamment des changements climatiques et le manque de nettoyage des forêts.

****

– Le ministre portugais de l’Agriculture, Capoulas Santos, a déclaré cette semaine que les mesures de soutien pour le captage et l’approvisionnement en eau des animaux seront étendues à tout le pays.

Selon le ministre, les mesures de soutien ont été étendues «en fonction des informations» reçues sur la sécheresse.

« Dès qu’il s’avère qu’il y a des fermes sans accès à l’eau pour le bétail, la mesure sera immédiatement étendue, sur tout le territoire », a-t-il souligné.

****

Madrid – L’Espagne est le premier pays de l’Union européenne en termes de coût moyen d’éclairage public par habitant, avec des dépenses qui se sont élevées à 955 millions d’euros en 2015, selon une étude de l’Université Complutense de Madrid.

La même étude relève que le pays ibérique est aussi le premier foyer de pollution lumineuse en Europe, ajoutant que Madrid est la première capitale européenne en la matière.

Pour remédier à cette situation, la municipalité de Madrid a remplacé entre 2014 et 2015 un total de 40 pc des ampoules à sodium utilisées dans l’éclairage public par des ampoules LED à faible consommation.

****

– Une étude publiée récemment en Espagne a mis en exergue les avantages et bienfaits sur les plans environnemental, économique et social de l’utilisation des eaux usées traitées dans le secteur industriel.

Selon la même étude, l’utilisation d’eau potable dans le secteur industriel espagnol est actuellement supérieure au niveau souhaité, alors que la part des eaux usées traitées ne dépasse pas les 12 pc du total de l’eau consommée.

L’utilisation des eaux usées traitée dans le secteur industriel est une solution durable au problème de pénurie en eau, conclut l’étude.

Voir Aussi