ActualitésBulletin de l’écologie de l’Afrique

Actualités

16 Déc

Bulletin de l’écologie de l’Afrique

Dakar – Voici le bulletin de l’écologie de l’Afrique pour la journée du vendredi 16 décembre :

Kenya:

— La Compagnie nationale de distribution d’électricité « Kenya Power » ambitionne de porter le nombre de ses clients de 4,8 millions actuellement à 10,8 millions d’ici 2021, à raison de 1,2 million de nouveaux raccordements annuellement.

Quelque 251.000 raccordements annuels seront effectués dans le cadre du Projet Last Mile qui vise l’électrification des régions les plus éloignées et les plus difficiles d’accès, a fait savoir la compagnie.

A noter que Kenya Power a mis en place un programme d’expansion d’une valeur de 2,17 milliards de dollars, qui sera mis en œuvre durant les cinq prochaines années.

Tanzanie:

— L’utilisation de poison dans la pêche est une pratique désormais répandue sur le lac Victoria et représente une menace sérieuse pour les poissons de ce lac, le plus grand d’Afrique, a mis en garde Shafii Ramadhani, responsable des services de pêche en charge de la supervision du niveau de qualité des poissons dans la région de Geita.

Cité par l’agence « Xinhua », M. Ramadhani a également qualifié ce problème de « mortel » pour le secteur de la pêche, appelant à des mesures concrètes pour maîtriser la situation.

Des districts, dont Sengerema, dans la région de Mwanza, et Nkome, dans la région de Geita, sur la rive ouest du lac Victoria, ont été sérieusement affectés, selon l’expert.

Côte d’Ivoire:

— Un atelier national d’information et de sensibilisation sur l’avant-projet de décret relatif à la création du Comité Ivoirien de Gestion des Pesticides (CIGP), s’est tenu jeudi à Abidjan, en présence d’un aréopage de représentants de structures publiques et privées, d’organisations professionnelles agricoles, d’ONGs, ainsi que des acteurs de la société civile.

Selon le président du Comité Pesticides du ministère de l’agriculture et du développement rural, Silué Gnénéyéri, cette session va permettre aux parties prenantes d’apporter leur contribution au projet de décret relatif au CIGP.

L’atelier consiste donc à informer les parties prenantes de la réglementation commune sur les pesticides dans l’espace CEDEAO et ses implications pour la Côte d’Ivoire, à présenter le contenu de l’avant-projet de décret adopté par les membres du Comité Pesticides le 15 mars dernier, et à recueillir les contributions des participants en vue d’améliorer le contenu du texte, avant sa soumission aux autorités.

Sénégal:

— Le ministre sénégalais de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Mansour Faye, a procédé jeudi à Bassoul (Fatick, centre) à la réception des ouvrages du réseau d’adduction d’eau potable des îles du Saloum, un projet de près de 5 milliards de francs CFA visant à mettre fin aux corvées du liquide précieux auxquelles sont confrontées les populations de cette zone insulaire, écrit la presse locale.

« Le projet d’un coût global de 4 milliards 600 millions de francs CFA va radicalement transformer la vie quotidienne des populations de ces îles. L’eau est distribuée continuellement. Le liquide précieux leur est vendue aujourd’hui aux prix de 275 FCFA/m3 contre 25.000 FCFA auparavant », indique un document remis aux journalistes lors de la cérémonie officielle.

Selon le texte, « pour la première fois depuis l’indépendance, du Sénégal, les populations de ces îles ont accès facilement à de l’eau potable en quantité et qualité suffisante à un prix supportable ».

« Pour avoir de l’eau, rappelle-t-il, il fallait faire de longues distances en pirogue, la payer cher ou se contenter d’une eau de forte teneur en sel. »

Voir Aussi