ActualitésChili: 32 incendies de forêt toujours actifs au sud et 48 autres sous contrôle

Actualités

epa07361151 Firefighters work to contain a fire, in the sector of Rinconada de Colpi, in the city of Traiguen, Araucania region, Chile, 09 February 2019 (issued 10 February 2019). A total of 32 forest fires remain active in various regions of southern Chile, according to the latest report from the National Emergency Office (Onemi).  EPA-EFE/CAMILO TAPIA
11 Fév

Chili: 32 incendies de forêt toujours actifs au sud et 48 autres sous contrôle

Santiago – Trente-deux incendies de forêt sont toujours actifs, dimanche, dans diverses régions du sud du Chili, alors que 48 autres foyers d’incendies sont sous contrôle, selon un nouveau bilan de l’Office national des urgences (Onemi).

Selon l’Onemi, 6 autres incendies ont été éteints sur les 86 foyers d’incendie localisés dans les régions de Ñuble, L’Araucanie, Los Lagos et Aysén, qui sont toujours en alerte rouge.

Mardi, le gouvernement chilien avait décrété « l’état de catastrophe » dans trois régions du sud du pays où des milliers d’hectares de cultures, de forêts et de végétation ont été ravagés par les incendies.

L' »état de catastrophe », ou « état d’exception constitutionnelle », permet la participation directe des forces armées pour assurer le contrôle de l’ordre public nécessaire pour combattre et prévenir les incendies.

Désormais, l’autorité militaire désignée dans chaque zone coordonnera tous les services et agences publics et renforcera le réseau de soutien logistique pour faire face aux incendies.

En outre, dans le cadre des pouvoirs constitutionnels conférés par l’état d’urgence, l’armée a été chargée de l’ordre public et du soutien opérationnel en matière de prévention et de lutte contre les incendies.

Les forces armées peuvent également prendre toutes les mesures nécessaires pour éviter les risques, tranquilliser la population et faciliter les tâches d’évacuation et de sauvetage.

Ces incendies font suite à la vague de chaleur qui frappe le centre et le sud du Chili, de Valparaíso à Magallanes, et qui a poussé la Météorologie nationale à déclarer l’alerte face aux fortes températures qui varient entre 35 et 40 degrés, alors que plusieurs régions du Grand nord souffrent de fortes précipitations et d’inondations, à savoir Arica, Parinacota, Tarapacá, Antofagasta et une partie d’Atacama.

Voir Aussi