ActualitésChine : Réduction des niveaux de pollution des centrales thermiques des dernières années

Actualités

les mesures de précaution
16 Oct

Chine : Réduction des niveaux de pollution des centrales thermiques des dernières années

Beijing – La Chine a réduit les niveaux de pollution de ses centrales thermiques au cours des cinq dernières années et semble sur la bonne voie pour atteindre un objectif important de réduction des émissions pour 2020.

Des chercheurs chinois et britanniques ont déterminé que la Chine avait réduit de plus de moitié les émissions de dioxyde de soufre, d’oxyde d’azote et de particules des centrales entre 2014 et 2017. Les trois polluants contribuent à la formation de smog, qui est lié à des problèmes de santé.

L’équipe de chercheurs a analysé les émissions des centrales thermiques, qui utilisent du charbon, du pétrole, du gaz naturel ou de la biomasse pour produire de l’énergie, en mettant particulièrement l’accent sur les centrales à charbon qui sont les principaux facteurs contribuant à la pollution atmosphérique.

Selon l’étude, publiée dans la revue Nature, les niveaux d’émissions de dioxyde de soufre en Chine sont passés de 2,21 millions de tonnes en 2014 à 770.000 tonnes en 2017, soit une réduction de 65%.

Les niveaux d’oxyde d’azote et de particules ont également diminué de 60% et de 73% respectivement.

L’étude montre que la Chine est en passe d’atteindre son objectif de réduction des polluants de 60% dans toutes les centrales électriques d’ici 2020.

Voir Aussi