ActualitésColombie : Le nouveau président réaffirme son engagement pour la protection de l’environnement

Actualités

portait-du-nouveau-président-colombien
09 Août

Colombie : Le nouveau président réaffirme son engagement pour la protection de l’environnement

Buenos Aires – Le nouveau président, Ivan Duque, qui a pris, mardi ses fonctions, a réaffirmé son engagement pour la protection et la préservation de l’environnement durant son mandat, rapportent les médias locaux.

Dans son discours d’investiture, M. Duque a promis de renforcer lors des quatre prochaines années le Système national environnemental (SINA), qui regroupe  44 institutions étatiques chargées de la mise en œuvre de la politique et la gestion de l’environnement.

Cet organisme sera appelé à améliorer son action qui a été fortement critiquée en raison de ses faibles résultats, précisent les quotidiens.

Le nouveau chef d’État a de même indiqué que le pays sera doté d’une stratégie dans le domaine de la lutte contre la déforestation qui a connu une forte hausse notamment en Amazonie où 144.000 hectares de forêts ont été décimés.

============================

Argentine:

La Stratégie nationale pour la diversité biologique 2016-2020 s’appuie sur la formulation et l’adoption par l’Argentine de politiques, d’initiatives et d’actions qui favorisent uniformément la conservation, la protection et l’utilisation durable de la biodiversité.

La transformation des écosystèmes naturels en terres agricoles, la déforestation, le commerce illégal et le changement climatique sont des causes majeures de perte de biodiversité.

La stratégie nationale, qui vise 21 objectifs, encourage l’intégration et l’utilisation rationnelle de la protection de la diversité biologique dans toutes les politiques publiques visant à promouvoir la gestion de l’environnement et le développement humain durable.

================================

Brésil:

La justice fédérale de Minas Gerais a approuvé un accord passé entre la société minière Samarco et des agences publiques en vue de réduire les dommages provoqués par la rupture d’un barrage minier près de la ville de Mariana.

En novembre 2015, la rupture de ce barrage (géré par le groupe Samaraco, copropriété du groupe australien BHP et du brésilien Vale), constitué de déchets de minerai de fer, avait entraîné une gigantesque coulée de boue, qui avait fait 19 morts et provoqué un drame écologique majeur.

Selon le juge fédéral Mario Franco Júnior, qui a approuvé l’accord, cet arrangement « est l’étape la plus importante dans la lutte contre la plus grande catastrophe écologique du pays ».

L’accord prévoit entre autres, le lancement de 42 programmes de réparation prévu sur une durée de deux ans.

============================

Chili:

Une réunion a été organisée en Uruguay du 2 au 6 juillet dernier dans le cadre du projet Chili-Uruguay sur l’utilisation durable des océans et des mers, a annoncé le ministère chilien de l’Environnement.

Cette mission vise le « Renforcement des capacités institutionnelles pour une utilisation durable des océans et des mers, en mettant l’accent sur les zones marines protégées et l’adaptation aux changements climatiques » a réuni des représentants du ministère de l’Environnement, de la sous-secrétariat des pêches et de l’aquaculture et la pêche nationale et de l’aquaculture du Chili, et les professionnels du ministère du logement, de l’Aménagement du territoire et de l’environnement et de la Direction nationale des ressources aquatiques du ministère de l’élevage, de l’agriculture et de la pêche de l’Uruguay.

Lors de cette réunion, les responsables des deux pays ont débattu de plusieurs thématiques dont la gestion des aires protégées, le modèle chilien de gestion des aires marines protégées, le modèle de gestion des aires protégées de l’Uruguay et la gestion intégrée des milieux marins et côtiers.

============================

Pérou:

Le ministre péruvien de l’Énergie et des Mines, Francisco Ismodes, a déclaré que son pays cherchait à augmenter la part des énergies renouvelables à 15% d’ici 2030, rapporte l’agence « Andina ».

Dans une intervention, le responsable a indiqué que le gouvernement travaille à l’augmentation de la part des énergies renouvelables dans le secteur de l’énergie dans le pays, rappelant la création d’une centrale d’énergie éolienne « Wayra1 », qui a été récemment inaugurée dans la ville de Mercona dans la région de Ica, au sud du Pérou.

La construction de cette éolienne nécessitera des investissements de 165 millions de dollars et fournira de l’électricité à plus de 480.000 foyers.

Voir Aussi