ActualitésColombie: Recyclage de 30% des déchets des entreprises

Actualités

Waste is piled up at the District of Columbia’s Fort Totten Transfer Station in Washington, DC, on July 10, 2018
Since China, the top global importer of recycable materials for years, has stopped to accept recycables from countries including the United States in January on grounds of "contamination", the US is struggling with an excess amount of recycable material and no streamlined process to deal with it. As a result, some plastics and paper end up in landfills and some smaller American cities have ended recycling collection programs all together. / AFP PHOTO / Ivan Couronne / TO GO WITH AFP Story by Ivan COURONNE: "Trash piles up in US as China closes door to recycling"
11 Août

Colombie: Recyclage de 30% des déchets des entreprises

Buenos Aires – Les entreprises Colombiennes seront désormais obligées par le ministère de l’Environnement et du développement durable de procéder au recyclage de 30% au moins des déchets qu’elles produisent, rapportent les médias locaux.

Le ministère a publié cette semaine une résolution faisant obligation aux entreprises de se doter d’un plan de gestion environnementale des déchets issus des emballages.

En vertu de cette résolution, les entreprises doivent en outre s’occuper de la gestion de leurs déchets.

Elles sont tenues de déposer leurs plans de gestion environnementale des déchets auprès de l’Autorité nationale des autorisations environnementales.

============================

Voici le bulletin de l’écologie de l’Amérique du Sud pour la journée du samedi 11 août :

Argentine:

Le ministère argentin de l’Environnement et du Développement durable a récemment organisé une réunion avec des acteurs de la société civile pour discuter du programme « ForestAr 2030 » (Reboiser 2030).

Selon le ministère, la politique du gouvernement en matière de reboisement rapproche l’Argentine de la réalisation des objectifs du plan de développement durable à l’horizon 2030 et est essentielle pour gérer l’impact du changement climatique.

« Forrestar 2030 » est une initiative lancée pour promouvoir la durabilité des ressources forestières du pays et promouvoir la création d’un marché compétitif et durable dans lequel le reboisement joue un rôle essentiel dans la promotion du développement social, économique et environnemental.

================================

Brésil:

Assurer une couverture globale en matière d’assainissement au Brésil permettrait d’économiser près de 373 millions de dollars par an, selon des données annoncées lors de la 7ème réunion nationale sur l’eau, organisée dans la ville de São Paulo.

Selon ces chiffres annoncés par l’Association des entreprises d’assainissement de l’État (Aesbe), seulement 1.600 municipalités sur les 5.570 que compte le pays sont ralliées à au moins une station de traitement des eaux usées, près de 100 millions de personnes n’ont pas accès à un système de collecte des eaux usées et plus de 35 millions de Brésiliens n’ont pas accès à l’eau potable.

Selon Aesbe, le secteur nécessite des investissements de 4 milliards de dollars en approvisionnement en eau et traitement des eaux usées au cours des 20 prochaines années afin d’atteindre l’objectif de couverture complète en matière d’assainissement en 2033, conformément au délai fixé par le Plan national d’assainissement (PNSB).

« Depuis 2013, les investissements dans l’eau et les eaux usées au Brésil n’ont pas atteint le montant suffisant pour atteindre la cible. Entre 2014 et 2016, l’investissement dans le secteur a été réduit de 9% par an. Si la situation persiste, les Brésiliens n’auront probablement pas accès aux services d’eau et d’assainissement », a déclaré Alexandre Lopes, chef de l’Union nationale des concessionnaires privés des services publics d’eau et d’assainissement.

============================

Chili:

Le ministère de l’Environnement du Chili a présenté devant les pays de l’APEC l’expérience du pays andin dans la lutte contre les déchets marins et a mis évidence l’efficience de la nouvelle législation interdisant les sacs en plastique, indique, jeudi, le ministère de tutelle.

L’impact des déchets marins et surtout des micro-plastiques dans les océans, en particulier dans ses zones côtières, était la question centrale abordée par les représentants des pays de l’APEC lors de l’atelier « Solutions innovantes pour les débris marins » organisé par la Chine et les 26 et 27 juillet dernier à l’Université de Pékin.

Juan Luis Orellana, de la Division professionnelle des Ressources naturelles et de la biodiversité relevant du ministère de l’Environnement, a représenté le Chili à cette rencontre, ajoute la même source, soulignant que M. Orellana a présenté les différents outils de gestion de l’environnement du Chili, y compris le Fonds pour la protection de l’environnement de la nouvelle loi responsabilité élargie des producteurs (REP), ainsi que la loi interdisant la livraison des sacs en plastique dans le commerce et qui a été approuvé à l’unanimité par le congrès en juin dernier.

============================

Pérou:

« L’utilisation durable et ordonnée des terres nous permettra de valoriser le capital naturel et la biodiversité du pays, a déclaré Lucía Ruiz,, vice-ministre péruvienne de l’Environnement en charge du Développement des Ressources naturelles, lors de sa participation au Forum Amazonie durable à Pucallpa.

« La région amazonienne a beaucoup de potentiel et si elle est exploitée de manière durable, il y aura de bons résultats », a-t-elle déclaré, notant que la déforestation est un défi pour le pays et que tout le monde est invité à promouvoir le développement durable.

Mme Ruiz a ajouté que les ministères de l’Environnement et de la Production s’efforcent de soutenir des moyens de transport respectueux de l’environnement pour faire face au changement climatique, soulignant que toutes les politiques publiques établies par le ministère visent à réaliser un développement intégré.

Voir Aussi