ActualitésLe confinement changera la relation entre l’homme et la planète (chercheur)

Actualités

confinement
31 Mar

Le confinement changera la relation entre l’homme et la planète (chercheur)

Madrid – Le confinement de la population ne sera pas vain, puisqu’il va changer la relation entre l’homme et la planète, a souligné Fernando Valladares, chercheur au Conseil supérieur espagnol de la recherche scientifique (CSIC).

« La perte d’espèces dans les écosystèmes a des conséquences mortelles sur la santé, et il est maintenant temps de changer nos activités économiques et nos comportements et de respecter la nature, car c’est plus efficace et durable que de mobiliser des millions de masques ou de kits de détection du virus », en référence à la crise sanitaire liée au nouveau coronavirus, a relevé M. Valladares, docteur en sciences biologiques de l’Université Complutense de Madrid, dans une interview accordée à l’agence Efe.

Le biologiste a précisé que les écosystèmes riches en espèces limitent la contagion et l’expansion des pathogènes, notant que l’effet « tampon » de la biodiversité sur la transmission d’agents pathogènes à l’homme a pu être démontré il y a plus de quinze ans dans le cas du virus du Nil, transmis par la piqûre de moustiques.

« Le réchauffement climatique permet à de nombreuses maladies infectieuses tropicales de se propager dans des zones tempérées, et le paludisme en est le parfait exemple », a-t-il fait savoir, relevant que le changement climatique a des effets indirects sur le risque d’infections, à travers les habitudes alimentaires et les activités de nombreuses personnes.

Voir Aussi