ActualitésCOP22: Le Maroc à un rôle de leader à jouer, selon Washington

Actualités

05 Oct

COP22: Le Maroc à un rôle de leader à jouer, selon Washington

–Par Abdelghani AOUIFIA–

Johannesburg, 09/09/2016 (MAP)- Le gouvernement américain a estimé par la voix de son Envoyé spécial pour le climat, Jonathan Pershing, que le Maroc a un rôle de leader à jouer lors de la 22è conférence de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP22), qui aura lieu en novembre prochain à Marrakech.

« Le Maroc a un rôle de leader à jouer, lors de la conférence de Marrakech, pour fédérer les efforts et favoriser les consensus sur les questions prioritaires », a indiqué le responsable dans une interview à MAP-Johannesburg à l’occasion d’une visite de travail en Afrique du sud dans le cadre d’une tournée africaine.

M. Pershing a tenu à souligner, dans ce contexte, l’importance des efforts déployés par les responsables marocains dans le cadre des préparatifs pour le conclave de Marrakech, rappelant les déplacements effectués à travers le monde par ces responsables dans le souci de réunir toutes les conditions de réussite à la COP22.

Le Maroc a fait montre, dès le départ, d’un engagement sans faille en faveur de la réussite de cette conférence, a-t-il dit, soulignant que le gouvernement américain est confiant que la conférence de Marrakech sera couronnée de succès et marquera une étape décisif dans les efforts internationaux de lutte contre les effets des changements climatiques.

Rappelant les différentes réunions de haut niveau organisées dans le cadre des préparatifs pour la conférence de Marrakech, le responsable américain a souligné que ce rendez-vous marquera le début d’un effort mondial renouvelé sur des questions d’une importance capitale pour l’avenir de l’humanité.

L’impact des changements climatiques est plus que réel, a-t-il dit, soulignant que la COP22 sera le point de départ de la phase de mise en œuvre des décisions et des recommandations pour un monde mieux préparé pour faire face à l’impact de ces changements.

« Le Maroc est en train de réaliser un très grand travail pour faciliter cette transition de la négociation à la mise en œuvre », a-t-il indiqué.

M. Pershing s’est, d’autre part, dit impressionné par le choix fait par le Maroc d’intégrer la promotion des énergies propres dans sa stratégie de développement durable.

Ces énergies figurent au cœur de cette stratégie visant à dynamiser la croissance économique et renforcer le développement social, a-t-il dit.

« Le Maroc est l’un des rares pays au monde ayant intégré la promotion des énergies propres dans leur stratégie de développement durable », a-t-il dit, ajoutant que le Royaume a fait preuve d’un engagement fort dans ce sens.

Il a mis en avant, dans ce contexte, l’importance des investissements consentis, notamment pour le développement de l’énergie solaire.

En faisant un tel choix, le Maroc s’est imposé comme leader dans le processus de promotion des énergies propres, a noté le responsable américain, soulignant qu’il s’agit d’une expérience unique au monde.

Il a souligné, à cet égard, que les participants à la COP22 auront l’occasion de constater de visu comment un pays comme le Maroc a réussi à intégrer les questions environnementales dans sa stratégie de développement durable.

« Ceci confère davantage de crédibilité au rôle du Maroc en tant qu’hôte de la COP22 », a dit M. Pershing.

Et d’ajouter que le Maroc ne se contente pas d’un rôle d’hôte d’une conférence d’une telle envergure, mais il donne l’exemple d’un engagement appuyé par des projets concrets et tangibles. (MAP)

Voir Aussi