ActualitésCoronavirus: l’Irlande décide d’abattre les visons d’élevage

Actualités

Covid-19
19 Nov

Coronavirus: l’Irlande décide d’abattre les visons d’élevage

Londres – Le gouvernement irlandais a annoncé, jeudi, qu’il prévoyait d’abattre les visons d’élevage de crainte qu’ils ne soient porteurs d’une mutation transmissible à l’homme du nouveau coronavirus, repérée au Danemark chez ces petits mammifères.

« La poursuite de l’élevage de visons représente un risque continu d’émergence de variantes supplémentaires » du nouveau coronavirus liées aux visons, a souligné un porte-parole du ministère de l’Agriculture dans un communiqué, expliquant que le ministère de la santé « a recommandé que ces visons « soient abattus pour réduire ou éliminer le risque ».

Il a aussi précisé que le ministère de l’Agriculture reste en contact étroit avec les éleveurs « pour examiner les prochaines étapes ».

L’Irlande dénombre trois élevages de visons, abritant quelque 100.000 mammifères. Toutefois, aucun cas positif n’a jusqu’ici été détecté parmi ces animaux en Irlande, selon la presse locale.

L’élevage de visons est l’ensemble des opérations visant à faire se reproduire et grandir en cage le Vison d’Amérique, essentiellement pour la vente de fourrure. Les principaux pays producteurs de cette fourrure sont le Danemark, la Chine, les Pays-Bas, la Pologne et les États-Unis.

Le Danemark, avait déjà ordonné l’élimination de tous ses visons – soit entre 15 et 17 millions de têtes – à la suite de la découverte d’une nouvelle souche transmissible à l’homme qui pourrait compromettre l’efficacité d’un futur vaccin humain.

Voir Aussi