ActualitésLes coûts environnementaux du transport en Europe estimés à mille milliards d’euros

Actualités

ONU-Transports copier
13 Juin

Les coûts environnementaux du transport en Europe estimés à mille milliards d’euros

Bruxelles-Les coûts environnementaux du transport en Europe sont estimés à pas moins de mille milliards d’euros, soit 7 % du PIB européen, selon les résultats d’une nouvelle étude commandée par la Commission européenne.

Intitulé « Tarification de l’infrastructure de transports durables et internalisation des externalités dans le secteur des transports », le rapport, réalisé sur la base des chiffres de 2016, revient sur les coûts environnementaux en prenant en considération des données telles que la pollution, les infrastructures, les nuisances ou encore les accidents.

L’étude révèle notamment que les coûts environnementaux, tels que le changement climatique, la pollution atmosphérique et le bruit, représentent pas loin de 100 % de tous les coûts de l’aviation, à savoir 33 milliards d’euros pour les 33 aéroports de l’Union européenne couverts par le rapport.

« Le prix payé par ceux qui voyagent en avion couvre à peu près les coûts d’infrastructure, mais pas les coûts environnementaux », a commenté la commissaire européenne aux Transports Violeta Bulc, qui insiste : « Nous ne pouvons pas continuer à générer des coûts aussi élevés avec l’aviation, ni avec aucun autre mode de transport. Nous devons changer les choses et nous devons le faire rapidement ».

Pour les auteurs de l’étude qui vise à vérifier comment les politiques existantes intègrent les coûts « externes » des transports (émissions de CO 2, pollution sonore, accidents…) et de leurs infrastructures, la possibilité « d’une différenciation environnementale des droits d’usage des aéroports ou l’application de taxes de transport aérien peuvent être des options permettant une internalisation accrue des externalités du transport aérien ».

D’autres options sont évoquées pour améliorer la prise en compte des coûts externes pour les autres modes de transport, y compris des droits d’usage des routes ou encore une différenciation fondée sur le bruit pour l’accès aux réseaux ferroviaires…

Le secteur de l’aviation observerait une couverture globale des coûts à 34 %, contre 51 % pour la voiture, 26 % pour les trains à grande vitesse et 16 % pour les trains de voyageurs électriques, selon le rapport.

Voir Aussi