ActualitésEnergies renouvelables: Copenhague et Séoul renforcent leur coopération

Actualités

epa07590825 Denmark's Crown Prince Frederik  (C) arrives to attend the Korea Advanced Institute of Science and Technology (KAIST) and the Technical University of Denmark (DTU) Innovation Sprint on the Kaist College of Business in Seoul, South Korea, 22 May 2019. Crown Prince Frederik and his wife Crown Princess Mary arrived in South Korea on a three-day visit to celebrate 60 years of diplomatic relations between the two countries.  EPA-EFE/JEON HEON-KYUN
25 Mai

Energies renouvelables: Copenhague et Séoul renforcent leur coopération

Copenhague – Plus de 45 entreprises et institutions danoises ont participé, la semaine écoulée, à une délégation commerciale officielle en Corée du Sud sanctionnée par la signature de plusieurs accords de coopération qui renforceraient les initiatives et les politiques de durabilité.

La visite de cette délégation, conduite par le Prince héritier du Danemark et son épouse, s’inscrit dans le cadre de la célébration du 60e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays.

Capitalisant sur le fait que la Corée du Sud soit actuellement le 23e plus grand partenaire exportateur du Danemark, la visite a été marquée par la conclusion d’un certain nombre d’accords de coopération politique et commerciale, dont plusieurs concernent les énergies renouvelables.

Le pays asiatique souhaite utiliser 20% d’énergie renouvelable d’ici 2030, et l’énergie éolienne jouera un rôle clé dans la réalisation de cet objectif. Actuellement, le pays a pour objectif d’installer 16,5 GW de nouvelles capacités éoliennes d’ici 2030, dont 12 GW seront couverts par l’éolien offshore. À titre de comparaison, le Danemark dispose actuellement de 5,3 GW d’énergie éolienne.

Le Danemark collabore déjà dans le domaine de l’énergie avec la Corée, sous les auspices de l’Agence danoise de l’énergie, où les deux pays ambitionnent de rendre leurs systèmes énergétiques plus écologiques. En novembre 2018, les deux parties ont signé un mémorandum d’accord sur les énergies renouvelables. Cet accord a été consolidé par la signature d’un accord de mise en œuvre avec l’Agence coréenne de l’énergie lors de la visite effectuée cette semaine.

Cet accord renforce la coopération dans le domaine des énergies renouvelables et contribue à la transition verte en Corée du Sud. Dans le même temps, la municipalité d’Esbjerg a signé un accord pour établir une coopération dans le domaine de l’énergie éolienne en mer avec la ville métropolitaine d’Ulsan. Les deux villes abritent le plus grand port portuaire de leurs pays respectifs et l’on s’attend à ce que les expériences d’Esbjerg en matière de transition d’un port pétrolier et gazier à un port éolien pourront être utiles à Ulsan, qui abrite une industrie de construction navale nationale.

Du côté danois, on espère que l’expérience coréenne avec des technologies telles que le gaz hydrogène, l’énergie solaire et le stockage d’énergie constituera un apport précieux pour l’amélioration du secteur énergétique danois.

En outre, l’agence danoise de crédits à l’exportation, qui finance les entreprises danoises à l’étranger, a signé un accord de réassurance avec la Korea Trade Insurance Corporation (K-Sure). L’accord vise à faciliter l’obtention d’une assurance-crédit pour les projets exportés des deux pays.

Le géant de la brasserie danoise, Carlsberg, a également signé un protocole d’accord pour apporter ses emballages instantanés au pays.

Des sociétés éoliennes danoises telles que Ørsted, Vestas et MHI Vestas se sont également rendues au siège de KEPCO, la société coréenne Electric Power Corporation.

Voir Aussi