ActualitésLe fabricant danois des éoliennes Vestas a dominé le marché des turbines en 2018

Actualités

epa03057027 (FILE) A file picture dated 29 October 2008 shows Vestas Wind Systems President and CEO Ditlev Engel during the inauguration of a factory of wind turbines' blades in Daimiel town, Castilla la Mancha, Spain. Danish wind power system company Vestas 12 January 2012 said it planned to slash 2,335 positions as part of efforts to cut costs and streamline its business amid lower demand.  EPA/MANUEL RUIZ TORIBIO
18 Avr

Le fabricant danois des éoliennes Vestas a dominé le marché des turbines en 2018

Copenhague- Le fabricant danois des éoliennes Vestas a dominé le marché des turbines en 2018, soit une sur cinq, selon le nouveau rapport de veille stratégique du Global Wind Energy Council (GWEC).

La première édition du rapport annuel de GWEC, intitulé «Développement du marché mondial de l’énergie éolienne», a révélé que 20 641 éoliennes ont été installées en 2018, d’une capacité combinée de 50,6 GW.

Après Vestas, Goldwind et Siemens Gamesa viennent ensuite en termes de part de marché, sur un marché mondial comprenant 37 fabricants d’éoliennes au total.

Selon l’analyse de GWEC, Vestas a remporté le titre de premier fournisseur mondial de turbines au monde en raison de sa vaste stratégie de diversification géographique et de ses performances solides sur le continent américain.

« Goldwind est passé à la deuxième place après que sa part de marché domestique ait augmenté de 5,1% en 2018. Siemens Gamesa est tombé d’une place à la troisième position, principalement en raison de la baisse du nombre d’installations au Royaume-Uni, en Allemagne et en Inde en 2018 », a signalé le rapport.

L’étude, réalisée par la nouvelle plateforme d’information sur le marché de GWEC, a également révélé que plus de la moitié des 15 premiers fabricants d’éoliennes sont basés en Chine.

« Le fait que les fournisseurs de premier rang aient gagné une plus grande part de marché en une année, lorsque la nouvelle installation a diminué de 3%, confirme que le travail acharné des grands fournisseurs mondiaux, axé sur l’innovation des produits et des solutions à valeur ajoutée, a finalement payé », déclaré Ben Backwell, directeur général de GWEC.

« Alors que huit fabricants chinois sont inclus dans le top 15, la situation change radicalement lorsque les ventes sur le marché chinois sont exclues. Hormis Goldwind, aucun des fournisseurs chinois n’a installé de capacité éolienne suffisante sur le marché étranger pour qu’un d’entre eux soit inclus dans le top 10 en 2018 », a-t-il ajouté.

GE conserve la quatrième place en profitant de « la performance la plus solide du marché américain, où il a repris le titre de fournisseur numéro un », indique le rapport.

Envision a remplacé Enercon à la cinquième place, principalement en raison de sa forte croissance en Chine et de la forte chute des installations sur le marché intérieur allemand d’Enercon en 2018.

Les fournisseurs chinois Mingyang, United Power et Sewind sont passés respectivement aux septième, neuvième et dixième places, ce qui peut être attribué en grande partie à la stabilité des performances sur leurs marchés nationaux.

Suzlon a été classée parmi les 10 premiers fournisseurs de turbines en 2018, principalement en raison de la réduction des installations, d’un tiers environ, sur son marché indien, a révélé l’étude.

L’analyse de GWEC suggère également que les éoliennes à engrenages restent le choix privilégié de la technologie des éoliennes.

La part de marché des systèmes à engrenages conventionnels à grande vitesse et des turbines à vitesse moyenne est passée à 69,7% et 3,7% respectivement en 2018.

Selon le rapport, la part de marché des éoliennes à entraînement direct a chuté de près de 2% pour atteindre 26,6% en 2018, principalement en raison de la réduction du nombre d’éoliennes installées par Enercon en 2018.

Vestas, Mingyang et Goldwind ont été les principaux fournisseurs dans chacune des trois catégories de technologies de la transmission à engrenages à grande vitesse, de la transmission à engrenages à vitesse moyenne et de la transmission directe en 2018.

Voir Aussi