ActualitésLe développement de l’agriculture durable dans les provinces du sud au centre d’un forum régional…

Actualités

agriculture copier
12 Août

Le développement de l’agriculture durable dans les provinces du sud au centre d’un forum régional à Sidi Ifni

Sidi Ifni – Les moyens de promouvoir et de développer l’agriculture durable dans les provinces du Sud (Guelmim-Oued Noun, Laâyoune-Saguia El Hamra et Dakhla-Oued Eddahab) ont été au centre des travaux du 8è forum régional d’agriculture durable, tenue samedi à Sidi Ifni.

Organisé par le Réseau des initiatives agroécologiques au Maroc (RIAM), en partenariat avec les Association Ifni Initiatives et Aicha pour le développement de proximité et l’environnement, ainsi qu’avec le soutien de la province de Sidi Ifni, ce forum s’inscrit dans le cadre de la 4è édition du Moussem du Cactus AKNARI.

Intervenant à cette occasion, le vice-président du RIAM, Ahmed Hakimi, a indiqué que cette édition, consacrée à la réalité du secteur de l’agriculture durables dans les provinces du Sud, s’assigne pour objectif de favoriser le partage des expériences innovantes et l’échange des expertises dans ce domaine au niveau national, à même de déceler les contraintes qui entravent le développement d’une agriculture amie de la nature.

Par ce forum, le RIAM achève sa caravane itinérante marquée par l’organisation de sept autres forums d’agriculture durable à travers le pays, entre février 2016 et août 2017, en préparation des assises nationales de l’agriculture durable au Maroc en 2018, a-t-il indiqué dans une déclaration à la MAP.

Pour sa part, le président de l’association Aicha pour le développement de proximité et l’environnement, Mohamed Mustapha Bendaoud, a affirmé que cette rencontre vise essentiellement à développer l’agroécologie et à penser la commercialisation de ses produits.

L’agriculture écologique contribue efficacement à la stabilité de la population rurale, autour des oasis et dans les zones désertiques, a-t-il souligné, faisant état de l’intérêt grandissant de ces populations à cette activité et de leur conscience quant à l’impact nuisible de l’usage des pesticides sur leurs productions.

Les organisateurs soulignent que l’agroécologie, dans son approche systémique, offre des clefs d’adaptation aux changements climatiques actuels et des solutions/réponses pour atteindre, en 2030, les 17 objectifs des Nations unies pour le développement durable (ODD).

Le programme de cette journée comprenait plusieurs ateliers portant notamment sur l’agroécologie dans les zones oasiennes et désertiques, la commercialisation, valorisation et certification des produits de l’agriculture écologique, l’agriculture durable et l’eau et l’éco/agrotourisme.

Voir Aussi