ActualitésEspagne: Le rapport du GIEC renvoie à la nécessité de chercher des solutions en matière…

Actualités

Picture of the Los Laureles dam, which along the Concepcion reservoir, supplies with potable water to over one million people in Tegucigalpa, taken on May 2, 2017.
Hot temperatures and deforestation have reduced water level at Los Laureles and Concepcion to 50 percent of their capacity which will soon cause water rationing in the Honduran capital. / AFP PHOTO / Orlando SIERRA
10 Août

Espagne: Le rapport du GIEC renvoie à la nécessité de chercher des solutions en matière d’utilisation des sols

Les conclusions du rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), publié jeudi, renvoient à la nécessité de chercher des solutions en matière d’utilisation des sols en Espagne, a souligné la directrice scientifique du Centre basque sur le changement climatique (BC3), María José Sanz.

Ce rapport sur l’utilisation des terres constitue « l’une des trois études spéciales qui doivent être préparées et présentées par l’organisme avant son sixième cycle d’évaluation prévu en 2021 », a fait savoir Mme Sanz, mettant en exergue l’importance de cette étude qui met en évidence les particularités de ce domaine, rapporte l’agence Efe.

Le rapport du GIEC de 2018 a mis l’accent sur « les voies possibles pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris et maintenir l’augmentation des températures sous la barre des 1,5 degrés Celsius », a précisé l’experte.

« L’Espagne est un pays très vulnérable au changement climatique », a-t-elle insisté, ajoutant que « le manque des ressources en eau dans le pays constitue un vrai problème qui est dû à la surexploitation des eaux souterraines, ce qui aura des conséquences graves à long terme ».

Voir Aussi