ActualitésFinlande: réduction des émissions de gaz à effet de serre en 2017

Actualités

émissions
10 Oct

Finlande: réduction des émissions de gaz à effet de serre en 2017

Helsinki- Les émissions de gaz à effet de serre produites par les résidents finlandais et les autres émissions atmosphériques non incluses dans les gaz à effet de serre ont diminué en 2017.

Selon l’institut de statistiques de la Finlande, les émissions de gaz à effet de serre produites par les résidents finlandais en Finlande et à l’étranger ont atteint 59 millions de tonnes, soit près de 5% de moins que l’année précédente.

La baisse a été la plus marquée dans les transports terrestres, où les émissions ont diminué de 10% par rapport à 2016. Les émissions de dioxyde de carbone provenant de la biomasse ont quant à elles augmenté de 5% par rapport à l’année précédente, atteignant 40 millions de tonnes. Les émissions autres que les émissions de gaz à effet de serre ont également diminué. La plus forte baisse de près de 11% a été observée dans les émissions de dioxyde de soufre.

La réduction des émissions de gaz à effet de serre s’explique principalement par la baisse des émissions liées à la fourniture d’énergie.

Les émissions dans l’approvisionnement en énergie ont diminué de 10% par rapport à l’année précédente. L’approvisionnement en énergie de toutes les autres émissions atmosphériques non incluses dans les gaz à effet de serre a également diminué par rapport à 2016. Le changement le plus important, une baisse de 17%, concerne les émissions de dioxyde de soufre.

Les volumes d’émission annuels de l’approvisionnement en énergie ont considérablement varié, notamment en raison des importations d’électricité et de la production d’énergie à base de condensat fossile, dont les volumes dépendent à leur tour de la disponibilité de l’énergie hydroélectrique sur le marché nordique de l’électricité.

L’augmentation de la part des biocarburants dans les carburants destinés aux transports a également réduit les émissions de gaz à effet de serre. Cela est particulièrement visible dans le secteur des transports terrestres, où les émissions ont diminué de 10% par rapport au volume de l’année précédente et dans les ménages, où les émissions ont diminué de près de 2% par rapport à 2016.

Voir Aussi