ActualitésForum Brésil-Pays arabes: mise en avant de la gouvernance environnementale et socio-économique au…

Actualités

22 Oct

Forum Brésil-Pays arabes: mise en avant de la gouvernance environnementale et socio-économique au Maroc

Brasilia – La gouvernance environnementale et socio-économique au Maroc, notamment durant la pandémie du nouveau coronavirus, a été mise en avant, jeudi, lors du Forum Brésil-Pays arabes, organisé par la Chambre de commerce arabo-brésilienne.

Intervenant lors d’un panel télématique sur « la pertinence de la gouvernance environnementale, sociale et des entreprise dans la situation actuelle », le chef du cabinet du ministre de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique, Ryad Mezzour, a indiqué que le Maroc a donné la priorité aux principes de gouvernance environnementale, économique et sociale.

« Sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le Maroc a en effet choisi de produire de l’énergie renouvelable à travers une stratégie visant à atteindre une participation de 52% de l’énergie propre dans la production de l’électricité à l’horizon 2030 », a-t-il rappelé.

Le Maroc, qui dispose aujourd’hui des moyens de produire de l’énergie renouvelable à un cout moindre, est ainsi devenu un des pôles industriels les plus attractifs dans le monde pour les investissements, a ajouté le responsable marocain.

Pour M. Mezzour, ces exemples démontrent que le choix et la mise en œuvre de la gouvernance environnementale et social est une orientation bénéfique à la fois à la société et à l’entreprise, une vision qui fait prévaloir des intérêts transcendant la question du coût, car elle mobilise les capacités pour surmonter tous les défis et les obstacles.

Évoquant la réponse marocaine à la pandémie du Covid-19, il a relevé que « depuis l’apparition des premiers cas, les directives royales étaient et restent claires : ériger la vie et la santé des citoyens en priorité, une manière efficace qui traduit ces valeurs humaines que nous partageons tous ».

Cette approche, a poursuivi M. Mezzour, a permis au Maroc de prendre des mesures proactives pour faire face à la pandémie. « Sur Hautes instructions de SM le Roi, un fonds solidaire a été créé pour atténuer les effets de la crise sanitaire, drainant plus de 3 milliards de dollars et contribuant à renforcer le système de santé, à financer des aides directes à plus de 6 millions de familles et à garantir des prêts à des dizaines de milliers d’entreprises », a-t-il expliqué.

Parallèlement, « le Souverain a veillé à l’approvisionnement du marché national et à la fabrication du matériel nécessaire à la lutte contre le virus, comme les masques et les respirateurs, les analyses en laboratoires, entre autres », a fait observer le responsable.

M. Mezzour n’a pas manqué de rappeler que le Maroc a acheminé, sur Très Hautes Instructions de SM le Roi, des aides médicales à destination de plusieurs pays africains dans le cadre de l’accompagnement de leurs efforts dans les différentes phases de gestion de la pandémie.

Les différents intervenants à ce panel ont notamment souligné le changement dans l’attitude du consommateur, qui ne cherche plus uniquement un produit de qualité et bon marché mais exige également la conformité aux politiques des entreprises en matière d’environnement, d’impacts sur le changement climatique et de durabilité.

Ils ont par ailleurs indiqué que chaque marché présente des particularités, d’où l’importance d’étudier les tendances de consommation et les besoins de chaque pays, notamment au niveau des investissements.

Organisé sous le thème « L’avenir est maintenant », le forum se tient du 19 au 22 courant en collaboration avec l’Union des chambres arabes de commerce et le soutien de la Ligue arabe.

Le forum vise à promouvoir et à renforcer les relations commerciales et culturelles entre le Brésil et les pays arabe, en proposant une réflexion sur la manière dont ces relations peuvent se développer et se renforcer de manière durable.

Voir Aussi