ActualitésFrance: le gouvernement dévoile une première série de mesures écologiques inspirées de la CCC

Actualités

USA
27 Juil

France: le gouvernement dévoile une première série de mesures écologiques inspirées de la CCC

Paris – Le gouvernement français a dévoilé, lundi, une première série de mesures écologiques inspirées des propositions faites par la Convention citoyenne pour le climat (CCC), initiative inédite en France ayant pour vocation de donner la parole aux citoyens pour accélérer la lutte contre le changement climatique.

Il s’agit notamment de l’élaboration d’un projet de loi sur l’écologie, dont une première version sera prête « d’ici fin septembre », a déclaré la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, au terme du Conseil de défense écologique, réuni dans la matinée à l’Elysée autour du président Emmanuel Macron.

La ministre a annoncé également l’interdiction dès le printemps prochain du chauffage extérieur sur l’espace public, notamment sur les terrasses, dans le but de mettre fin à des pratiques qui constituent des « aberrations écologiques » et qui conduisent à des surconsommations « complètement injustifiées » d’énergie.

Parmi ces mesures figure également la création de deux nouveaux parcs naturels régionaux au Mont Ventoux et à la baie de Somme-Picardie-Maritime, a-t-elle expliqué.

Mme Pompili a, en outre, fait état de la volonté du gouvernement de « diviser par deux » le rythme de bétonisation dans la prochaine décennie, dans le cadre du changement du modèle de développement urbain qui a structuré le pays pendant des décennies en vue de disposer d’une « ville plus compacte, plus végétale et moins chaude l’été ».

Pour entamer ce changement de modèle, un grand concours sera lancé pour pour inventer la « ville de demain » avec des démonstrateurs et des projets pilotes qui pourront être généralisés, a-t-elle expliqué.

La responsable gouvernementale a également annoncé la fin de l’installation des chaudières à charbon ou fioul à partir du 1er janvier 2022 et la promulgation d’un décret sur la performance énergétique des logements en janvier 2023.

Dès mercredi, une réunion de travail se tiendra au siège de son département pour que les citoyens présentent leurs propositions, a-t-elle ajouté.

La Convention citoyenne pour le climat a aussi pour mandat de définir une série de mesures permettant d’atteindre une baisse d’au moins 40 % des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 dans un esprit de justice sociale.

Lundi dernier, une rencontre avait rassemblé le Premier ministre Jean Castex, Mme Pompili et le ministre délégué chargé des relations avec le Parlement et de la Participation citoyenne Marc Fesneau, et des représentants de la CCC, afin d’établir un plan d’action et un calendrier de suivi pour mettre en œuvre les 146 mesures retenues sur les 149 mesures proposées par les 150 membres de la Convention, dans l’objectif de réduire les émissions de gaz à effet de serre de la France.

Au terme de leurs différentes réunions, les membres de la Convention pour le climat, qui sont directement impliqués dans la préparation de projets de loi sur l’ensemble des questions relatives aux moyens de lutter contre le changement climatique, avaient voté en faveur de l’organisation d’un référendum pour l’introduction de la lutte contre le changement climatique dans la Constitution française.

Le Président français Emmanuel Macron s’était engagé à ce que les propositions législatives et réglementaires issues de cette Convention citoyenne, lancée dans le sillage de la crise des « gilets jaunes » qui pointaient du doigt la politique économique et sociale du gouvernement ainsi que sa gestion de la question climatique, soient soumises « sans filtre » soit à référendum, soit au vote du parlement, soit à application réglementaire directe.

Voir Aussi