ActualitésLa gestion de la faune sauvage confisquée du commerce illicite, au cœur d’un atelier de formation…

Actualités

18 Avr

La gestion de la faune sauvage confisquée du commerce illicite, au cœur d’un atelier de formation à Rabat

Rabat – Un atelier de formation sur la gestion de la faune sauvage confisquée du commerce illicite est organisé du 17 au 19 avril 2018, à l’initiative du Haut-commissariat aux Eaux et Forêts et à la lutte contre la Désertification (HCEFLCD), en collaboration avec l’Association pour la défense et la protection des animaux (AAP) et le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW).

Organisé au profit des unités de surveillance et de contrôle de la faune sauvage, des représentants des douanes et de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaire (ONSSA), cet atelier, premier de son genre, s’inscrit dans le cadre des efforts déployés par les autorités marocaines en vue de faire face aux défis liés au commerce illicite des espèces sauvages, indiquent le HCEFLCD, l’AAP et l’IFAW dans un communiqué conjoint.

Il s’inscrit également dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Born to be Wild » pour la protection et la conservation du singe magot, financé par AAP et mis en œuvre par l’IFAW.

A cette occasion, le Directeur régional d’IFAW au Bureau MENA, Al-Sayed Mohamed, cité par le communiqué, a souligné que « le renforcement des capacités du personnel gouvernemental s’avère crucial pour éviter le trafic des animaux sauvages, et notamment dans les zones susceptibles d’être utilisées par les trafiquants ».

« Nous avons déjà été témoins d’initiatives pionnières entamées par le gouvernement marocain et nous apprécions ses efforts et sa détermination à faire face à ce problème », a-t-il dit.

Cette formation, qui rentre également dans le cadre de la mise en œuvre des obligations de la Convention « CITES », offre aux participants la possibilité d’acquérir des connaissances, des compétences appropriées et des informations indispensables pour une meilleure manipulation des animaux sauvages vivants confisqués, et ce afin de leur épargner toute souffrance depuis leur confiscation et jusqu’à leur dépôt dans un centre de détention approprié, tout en tenant compte de la santé et de la sécurité des animaux et des personnes concernées qui sont en charge, ont souligné les organisateurs.

C’est dans ce sens que le chargé du programme sauvetage des animaux à l’IFAW, Loïs Lelanchon, souligne que « traiter et prendre soin des animaux sauvages confisqués, représente un défi majeur pour les autorités chargées de faire appliquer la loi partout dans le monde ».

« Nous sommes heureux de collaborer avec les autorités marocaines à la formation des participants à la manière appropriée pour traiter ces animaux confisqués, dans le respect de leur bien-être », s’est-il réjoui.

Le programme de cet atelier de formation portera, entre autres, sur le cadre législatif relatif à la faune sauvage confisquée, les espèces sauvages les plus touchées par le commerce illicite, l’application et l’adaptation des procédures internationales spécifiques aux conditions locales au sein du Royaume, le traitement des animaux vivants confisqués et la mise en place de centres d’accueil provisoire appropriés pour la protection des animaux et du transport en toute sécurité des animaux confisqués, outre certains exercices entrepris afin de renforcer et de consolider la communication entre les parties prenantes en cas de confiscation d’animaux sauvages.

Voir Aussi