ActualitésLe gouvernement français suspend pour trois mois l’utilisation du métam-sodium

Actualités

27 Oct

Le gouvernement français suspend pour trois mois l’utilisation du métam-sodium

Bruxelles – Le gouvernement français a suspendu pour trois mois l’utilisation du métam-sodium, un pesticide employé notamment dans la production de mâche et pointé du doigt après plusieurs intoxications, en attendant un avis de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses).

« L’utilisation des produits phytopharmaceutiques contenant la substance active +métam+ ou +métam-sodium+ est suspendue jusqu’au 31 janvier 2019 », indique un arrêté pris jeudi par l’exécutif et publié vendredi au Journal officiel.

« Le métam-sodium fait partie des substances actives les plus préoccupantes pour la santé et l’environnement », soulignent dans un communiqué conjoint les ministères de la Transition écologique et solidaire, des Solidarités et de la Santé, de l’Economie et des Finances et de l’Agriculture.

Le métam-sodium, utilisé notamment dans les cultures maraîchères, « présente des effets irritants, sensibilisants et corrosifs pour la peau, les voies respiratoires et les yeux », précise notamment l’Anses.

La suspension de cette substance sera réévaluée à la lumière des conclusions de l’Agence.
——————————
Portugal – Le Programme d’action pour l’adaptation au changement climatique, appelé P-3AC, est en consultation publique jusqu’au 28 novembre, avec neuf lignes d’action pour lesquelles au moins 372 millions d’euros seront disponibles.

La consultation publique du document préliminaire, selon l’Agence portugaise de l’environnement, est un moyen d’associer la société civile à ce débat et à aboutir à des mesures d’adaptation et d’identification d’actions visant à réduire la vulnérabilité du Portugal au changement climatique.

Selon le document, les actions à mener pour lutter contre le changement climatique vont de la prévention des incendies de forêt à l’amélioration de la qualité des sols, de la gestion de l’eau à la réduction de la vulnérabilité des villes à la chaleur.

Le programme prévoit des mesures visant à accroître la résilience des écosystèmes, des espèces et des habitats aux effets du changement climatique, et à réguler la température dans les espaces urbains, en créant des zones d’ombrage, y compris le boisement.
——————————-
Espagne – La ministre espagnole de la Transition écologique, Teresa Ribera, a réitéré l’engagement du gouvernement à renforcer le leadership de l’Espagne dans le domaine de la conservation de la biodiversité.

« La lutte contre la perte de biodiversité est une question en suspens en Espagne », a fait savoir la ministre, lors de sa comparution récemment devant la Commission pour la transition écologique du Sénat, soulignant l’impératif d’accorder une attention particulière à ce domaine.

La ministre a tenu à préciser que l’exécutif encourage l’adoption de nouveaux plans stratégiques, l’actualisation des plans existants et l’accélération des processus de ratification de certaines conventions, en vue de se conformer au Plan stratégique pour la diversité biologique 2011-2020, appelant au renforcement de la coordination entre les administrations, afin de garantir une gestion responsable du territoire et de promouvoir le développement du monde rural, en tant que « garant » de la biodiversité.

——————————-
Suisse – L’Office fédéral de météorologie et de climatologie a lancé un avertissement de niveau 4 sur 5 pour plusieurs régions de la Suisse italienne ce week-end. Des précipitations particulièrement intenses sont attendues.

Après une longue période de sécheresse, MétéoSuisse s’attend à des pluies intenses ce week-end. Ces précipitations vont surtout toucher la Suisse italienne.

Dans une première phase, les précipitations concerneront surtout les régions allant du Gothard aux Grisons. A partir de dimanche, ces précipitations se déplaceront progressivement en direction de l’ouest. Ainsi, la région du Simplon et le Haut-Valais seront aussi progressivement concernés.

Les précipitations débuteront la nuit de vendredi à samedi et s’intensifieront samedi en cours de journée, indique Météosuisse vendredi. Deux phases principales sont attendues. La première se concentrera entre samedi après-midi et dimanche matin. La deuxième phase est prévue entre lundi après-midi et mardi matin.

Les régions les plus touchées sont le Sopraceneri et les régions situées le long de la crête principale des Alpes. Un avertissement de niveau 4 sur 5 a été publié, précise l’Office fédéral de météorologie et de climatologie.

Sur le Sopraceneri et les vallées du sud des Grisons, il est attendu entre 200 et 240 mm de précipitations de vendredi soir à mardi minuit. Des orages accompagneront ces pluies. En raison du caractère parfois orageux de ces pluies, les cumuls attendus pourront être variables d’un secteur à un autre.

On attend de 120 à 150 mm de pluies à proximité de la crête principale des Alpes et en Haute-Engadine, et de 80 à 120 mm au nord de ces régions.

*****
– La baisse des importations de carburants due au faible niveau du Rhin en raison de la sécheresse a poussé la Confédération à autoriser une nouvelle fois de puiser dans les réserves stratégiques de diesel et d’essence.

L’Office fédéral pour l’approvisionnement du pays (OFAE) a autorisé vendredi de prélever 75.000 mètres cubes de diesel et 35.000 mètres cubes d’essence dans les réserves. Lundi, il avait déjà libéré 30.000 mètres cubes de diesel.

Les transports par train et par pipeline ne permettent pas de compenser la baisse des importations causée par la diminution du trafic fluviale. Environ 40% du diesel consommé en Suisse est importé par le Rhin. Près de 12% des importations totales suisses passent par les ports bâlois sur le Rhin.

———————————–
Union européenne – La Commission européenne a indiqué vendredi qu’elle va unir ses forces à celles du Programme des Nations unies pour l’environnement et d’autres partenaires internationaux en vue de lancer une coalition d’aquariums pour combattre la pollution par les plastiques.

Des aquariums du monde entier organiseront, dans ce cadre, des activités permanentes dans leurs locaux et seront invités à modifier leurs politiques d’achats, par exemple pour l’approvisionnement des lieux de restauration et des boutiques, afin d’éliminer tous les articles en plastique à usage unique.

Le but est d’obtenir, d’ici à 2019, la participation à l’initiative d’au moins 200 aquariums afin qu’ils sensibilisent le public à la pollution par les matières plastiques.

Les institutions participant à l’initiative s’engageront avec des partenaires potentiels, tels que des organes de parrainage et des ONG, à promouvoir les bonnes pratiques en matière d’utilisation des plastiques à l’échelle locale, régionale, nationale et mondiale

L’annonce de cette campagne fait suite au vote du Parlement européen, cette semaine, en faveur de la proposition de la Commission visant à interdire les produits en plastiques à usage unique d’ici à 2021.

Voir Aussi