ActualitésLe gouvernement portugais réaffirme son engagement à assurer la durabilité de la pêche de la sardine

Actualités

20 Oct

Le gouvernement portugais réaffirme son engagement à assurer la durabilité de la pêche de la sardine

Lisbonne  – Le gouvernement portugais a réaffirmé son engagement à maintenir la pêche de la sardine à des niveaux qui favorisent la reproduction, suite à la publication vendredi d’un avis scientifique plaidant pour l’interdiction de la pêche de cette espèce en raison de la forte réduction des stocks.

« Le gouvernement est déterminé à maintenir la pêche de la sardine à des niveaux qui puissent permettre la préservation de la capacité de reproduction de cette espèce », a indiqué le ministère de la Mer dans un communiqué.

Pour ce faire, « il est nécessaire de poursuivre et de renforcer la gestion durable et responsable », souligne le département, notant qu’il s’agit d’une ressource « d’intérêt stratégique pour la pêche nationale, dont la durabilité environnementale, économique et sociale doit être assurée, eu égard à son impact sur l’industrie de la conserve, le commerce du poisson, les exportations, la gastronomie et le tourisme ».

La pêche à la sardine devrait être interdit en 2018 au Portugal et en Espagne, en raison de la forte réduction des stocks ces dix dernières années, selon l’avis du Conseil international pour l’exploration de la mer (ICES).

« Il devrait y avoir zéro captures en 2018 », recommande le l’ICES, un organisme scientifique consulté par la Commission européenne pour donner un avis sur les possibilités de pêche, sur la base de ses études de stocks.

Selon cette agence, le stock de sardines est passé de 106.000 tonnes en 2006 à 22.000 en 2016.

La ministre en chargé du secteur de la pêche, Ana Paula Vitorino, a déclaré plus tard que le gouvernement va proposer que les quotas de pêche de la sardine pour le Portugal et l’Espagne pour 2018 soient compris entre 13.500 et 14.000 tonnes.

« La fourchette que nous allons proposer pour le quota de pêche réservé aux deux pays se situe entre 13.500 et 14.000 tonnes, ce qui nous permettrait une éventuelle croissance de la biomasse de 5,8 pc », a-t-elle dit à la presse.

Et d’ajouter que des réunions se tiendraient jeudi et vendredi avec l’Espagne et l’Union européenne, pour se mettre d’accord sur ces valeurs.

Au Portugal, où la sardine est un plat national, la moyenne annuelle de consommation de poisson par personne est de 56 kg. Les Portugais sont parmi les grands consommateurs de sardine en Europe, notamment durant les fêtes populaires.

Voir Aussi