ActualitésInde : Lancement d’un nouveau projet de construction d’une centrale solaire dans le district…

Actualités

02 Avr

Inde : Lancement d’un nouveau projet de construction d’une centrale solaire dans le district d’Uttarakhand

Jakarta – Le ministre indien de l’énergie et des énergies renouvelables RK Singh a lancé un nouveau projet de construction d’une centrale solaire d’une capacité de 60 mégawatts dans le district d’Uttarakhand relevant de la région d’Uttarkashi.

« Cette nouvelle station, qui sera construite sur la rivière Tons, l’un des fameux affluents de Yamuna, s’inscrit dans le cadre des efforts déployés pour tirer parti des avantages offerts par l’hydroélectricité, une des principaux piliers de l’énergie propre et verte « , a expliqué M. Singh dans une déclaration aux médias locaux.

La nouvelle centrale offrira quelque 265,5 millions d’unités d’énergie renouvelable au réseau national, tout en réduisant les émissions de dioxyde de carbone de 0,21 million de tonnes par an.

Par ailleurs, voici le bulletin de l’écologie de l’Asie-Océanie pour le lundi 2 avril 2018:

Indonésie

L’économie de l’île la plus touristique de l’Indonésie, Bali, a été sévèrement touchée par les menaces de l’éruption du Mont Agung véhiculées par les médias occidentaux, en début de 2018, relèvent la presse locale.

« Toute l’économie de la région s’est trouvée anéantie à cause de l’impact des médias, plus que du volcan lui-même, relève un agent touristique local, ajoutant que les infos « catastrophes » en Europe, en Australie et ailleurs, ont exploité des images de l’éruption de Agung en 1963, ou du volcan Krakatoa en 2017, une des scènes les plus effrayantes des catastrophes naturelles.

Si seulement les médias pouvaient faire autant de bruits pour annoncer la baisse du niveau d’alerte, cela commencerait par rassurer plus de visiteurs et touristes intéressés par Bali. Malheureusement cette info n’est pas sensationnelle », a-t-il déploré.

Australie

Les collisions entre les véhicules et les animaux sauvages n’ont jamais été aussi nombreuses en Australie. L’année dernière, 2.756 collisions ont été enregistrées, soit près de 7 par jour, selon la compagnie d’assurances RCA Insurance.

Il s’agit d’une hausse de 25% par rapport à 2016 quand le nombre de collisions s’est élevé à 2.078, indique la compagnie d’assurances dans un communiqué.

Les routes régionales ont enregistré le plus grand nombre de collisions entre les véhicules et les animaux, a précisé le gestionnaire des réclamations à RCA Insurance, M. Glen Walker.

« Notre conseil est de rester vigilant, de réduire votre vitesse lorsque vous conduisez à l’aube ou au crépuscule, et de surveiller les signes d’alerte dans la région », a-t-il ajouté.

Vietnam

Plus de 10 tonnes de poissons ont été relâchés, le 1er avril, au port de Ninh Kieu dans la ville de Can Tho, dans le delta du Mékong, en célébration de la journée traditionnelle du secteur de la pêche au Vietnam.

Le directeur du Département de l’agriculture et du développement rural de Can Tho, Nguyen Ngoc, a indiqué que cette initiative annuelle permet de préserver les ressources halieutiques, ajoutant qu’une campagne de sensibilisation a également été lancée pour sensibiliser le public sur la préservation et la protection de ces ressources.
Chine

Le gouvernement chinois a accusé 1.048 personnes dans sept régions, de causer des dommages environnementaux, à la suite d’inspections menées par les autorités centrales, selon le ministère de l’Ecologie et de l’Environnement.

Parmi ces personnes, trois responsables de rang de ministre de la province du Gansu (nord-est) ont été tenus responsables pour des dommages environnementaux dans les Monts Qilian, après que les inspecteurs centraux ont mené un deuxième cycle d’inspections environnementales de novembre à décembre 2016, selon le ministère.

En même temps, 159 officiels de rang de directeur de département ont été tenus responsables, tandis qu’un total de 135 personnes relevant des départements environnementaux locaux ont été aussi impliquées.

Les accusés ont reçu des avertissements ou des sanctions disciplinaires.

Les régions inspectées sont Pékin, Shanghai, Hubei, Guangdong, Chongqing, Shaanxi et Gansu.

Voir Aussi