ActualitésInde: Une perte de 3,7 milliards de dollars en raison des manifestations des agriculteurs

Actualités

04 Jan

Inde: Une perte de 3,7 milliards de dollars en raison des manifestations des agriculteurs

New Delhi – La capitale indienne, New Delhi et ses États voisins de l’Uttar Pradesh, de l’Haryana, du Pendjab et du Rajasthan ont subi une perte d’environ 3,7 milliards de dollars en raison des manifestations en cours des agriculteurs contre la récente reforme agricole, a déclaré, lundi, la Confédération de tous les commerçants de l’Inde (CAIT).

Des milliers d’agriculteurs indiens continuent depuis plus d’un mois à manifester à la frontière de Delhi, bloquant plusieurs routes reliant la capitale indienne à plusieurs Etats voisins.

L’approvisionnement de Delhi en marchandises en provenance notamment du Pendjab, l’Himachal Pradesh, le Jammu-et-Cachemire, le Madhya Pradesh, le Gujarat et le Maharashtra a été largement perturbé, a indiqué à la presse le président de la CAIT, Balkrishna Bhartia.

En raison de la protestation des agriculteurs, non seulement l’arrivée de marchandises à Delhi a été considérablement réduite mais également l’approvisionnement de la capitale nationale vers l’ensemble du pays, a-t-il dit.

« La CAIT ne cesse de fournir les produits essentiels sans interruption, bien que les véhicules transportant des marchandises à destination de Delhi doivent voyager plus longtemps car ils empruntent des itinéraires alternatifs », relève M. Bhartia.

Le gouvernement avait invité les syndicats d’agriculteurs protestataires à des pourparlers pour mettre fin à l’impasse autour des trois lois agricoles adoptées récemment par le Parlement.

Il se dit convaincu que les nouvelles lois augmenteront les revenus agricoles, alors que les partis d’opposition ont argué que les réserves exprimées par les organisations d’agriculteurs, les agriculteurs et les ouvriers agricoles n’avaient pas été prises en considération, craignant que les agriculteurs soient exposés à l’exploitation des grossistes et des grandes entreprises après la libéralisation du secteur.

Voir Aussi