ActualitésInondations au Chili: Six morts, 45 blessés et plus de 1.800 maisons endommagées

Actualités

epa07354217 A handout photo made available by the Presidency of Chile shows an aerial view of the floods in part of the province of El Loa, in the northern region of Antofagasta, Chile, 08 February 2019. So far six people died and hundreds of homes have been damaged.  EPA-EFE/MARCELO SEGURA / HANDOUT  HANDOUT EDITORIAL USE ONLY/NO SALES
10 Fév

Inondations au Chili: Six morts, 45 blessés et plus de 1.800 maisons endommagées

Santiago – Les fortes pluies qui touchent le désert d’Atacama, dans le nord du Chili, ont fait 6 morts et 45 blessés et ont endommagé plus de 1.800 maisons, selon un nouveau bilan publié samedi par les autorités chiliennes.

Après sept jours de précipitations dans les régions septentrionales d’Arica, Parinacota, Antofagasta et Tarapacá, six personnes sont mortes, 45 autres ont été blessées et 28 ont dû être hébergées dans des abris, selon le dernier rapport de l’Office national des urgences (Onemi), relevant du ministère de l’Intérieur.

De son côté, le Service national de Géologie et des Mines a averti que « le risque de coulées de boue, de glissements de terrain ou de chutes de rochers est élevé voire très élevé (…) dans les régions d’Arica Paranicota et Antofagasta ».

Les précipitations ont atteint dans cette région un volume entre 10 et 20 mm par jour, alors que la moyenne annuelle n’excède pas 6 mm, endommageant ainsi plusieurs routes.

Nous cherchons à « rétablir complètement les liaisons routières et les services de base pour sauver la saison touristique », a déclaré, samedi, le président chilien lors d’une visite à San Pedro de Atacama, un petit village situé au milieu du désert le plus aride du monde, très prisé des touristes chiliens et étrangers.

Les pluies ont également affecté l’activité des gisements miniers. La société publique Codelco, plus grand producteur mondial de cuivre, a ainsi suspendu l’exploitation de la mine géante de Chuquicamata.

Vendredi, le président Piñera a déclaré « zone de catastrophe » la province d’El Loa, dans la région d’Antofagasta, suite aux graves inondations qui ont fait plusieurs morts et de graves dégâts matériels.

Le président chilien avait suspendu ses vacances dans le sud du Chili pour se rendre dans le nord, où il restera jusqu’à dimanche, selon les médias chiliens.

Voir Aussi