ActualitésLes jeunes à la COP25: « Nous ne pouvons pas perdre l’opportunité d’atténuer le changement…

Actualités

Nous
03 Déc

Les jeunes à la COP25: « Nous ne pouvons pas perdre l’opportunité d’atténuer le changement climatique »

— Envoyés spéciaux —

Madrid – « Nous avons perdu l’occasion d’éviter le changement climatique, nous ne pouvons pas perdre l’opportunité de l’atténuer », ont souligné, mardi à Madrid, des jeunes militants écologistes, dans le cadre de la COP25.

« Nous devons commencer le plus tôt possible. Il est temps d’agir. Nous avons perdu l’occasion d’éviter le changement climatique et nous ne pouvons pas perdre l’opportunité de l’atténuer », a lancé le porte parole du Conseil de jeunesse de la société espagnole d’ornithologie SEO/BirdLife, une ONG active dans la conservation des oiseaux et de leurs habitats, Alejandro Quecedo.

Lors d’une rencontre tenue à la zone verte de la COP25, M. Quecedo a, aux côtés de deux autres jeunes défenseurs du climat, procédé à la lecture de la Déclaration de la jeunesse mondiale sur le climat, dévoilée lors du Sommet de l’ONU sur le climat, tenu en septembre dernier à New York, qui englobe des solutions mûries par la jeunesse mondiale pour enrayer le dérèglement climatique.

Ces jeunes engagés en faveur du climat ont, à cet égard, précisé que ce document de huit pages traite des différents volets liés à la lutte contre le changement climatique, dont les solutions basées sur la nature, la décarbonisation de l’économie, les réfugiés climatiques, la résilience et l’adaptation, notant que leur participation à ce Conclave mondial vise à faire entendre la voix de la jeunesse mondiale pour le climat.

La Déclaration de la jeunesse mondiale sur le climat (Global Youth climate action declaration), est le fruit du travail de milliers de jeunes à travers le monde, pendant plus de deux mois, pour réclamer une action plus ambitieuse de la part des Etats en faveur du climat et peser sur les décisions politiques.

Ce sommet mobilise une cinquantaine de dirigeants mondiaux, des chefs d’Etat et de gouvernement, des présidents des institutions de l’Union européenne (UE) et de hauts représentants d’institutions internationales, telles que l’OCDE et la Banque inter-américaine de développement (BID), en vue de débattre des moyens de faire face aux défis du changement climatique.

Organisée sous la présidence du gouvernement du Chili, et avec le soutien logistique du gouvernement espagnol, cette conférence a pour objectif principal de prendre des mesures qui seront cruciales pour la suite du processus de l’ONU Changements climatiques.

Voir Aussi