ActualitésL’Allemagne va créer un institut pour mesurer les émissions des véhicules

Actualités

27 Juin

L’Allemagne va créer un institut pour mesurer les émissions des véhicules

Francfort – Berlin compte créer un institut qui va mesurer les émissions polluantes des véhicules et compléter les tests standards effectués par l’Office fédéral de l’automobile KBA, a annoncé mardi le ministre allemand des Transports, Alexander Dobrindt.

Cet institut, qui doit être mis sur pied d’ici la fin de l’année, sera financé par l’industrie automobile à hauteur de deux millions d’euros par an, a indiqué Dobrindt qui s’exprimait lors d’une conférence de presse à Berlin.

Il s’agira de passer au crible les émissions d’oxyde d’azote (NOx) et de dioxyde de carbone (CO2), ainsi que la consommation de carburant d’environ 70 modèles par an lancés sur le marché allemand.

Cet institut donnera aux clients une fourchette des émissions et de la consommation de leurs véhicules en tenant compte d’éléments tels que le style de conduite ou l’utilisation de la climatisation.

Cet organisme devra offrir « plus de transparence » aux conducteurs, décontenancés par la différence flagrante entre les résultats des tests de mesure effectués pour autoriser un modèle à la vente, et les valeurs relevées en situation réelle de conduite.

Ces examens en laboratoire ont été contestés après la révélation de la tricherie massive du groupe allemand Volkswagen pour faire paraître ses véhicules diesel moins polluants qu’ils n’étaient en réalité lors des tests.

De nouvelles normes européennes, combinant un cycle d’homologation plus représentatif (WLTP) et des tests en conditions réelles d’utilisation (RDE), doivent entrer en vigueur en septembre prochain.

Cela va réduire les écarts entre les valeurs en laboratoire et les valeurs réelles d’émissions mais pas les éliminer complètement, selon un communiqué de la fédération allemande de l’automobile (VDA).

Sur les 19 véhicules de marque allemande ou homologués en Allemagne, deux présentent des valeurs trop élevées: une Opel Zafira dotée d’un moteur 1,6 litre et une Smart Fortwo, deux modèles qui ne sont plus produits. Opel a annoncé au magazine allemand Wirtschaftswoche le rappel de 3.800 voitures en Allemagne.

Voir Aussi