ActualitésLancement du projet de « Décarbonisation des transports dans les économies émergentes » à Rabat

Actualités

projet
02 Déc

Lancement du projet de « Décarbonisation des transports dans les économies émergentes » à Rabat

Rabat- Le projet de « Décarbonisation des transports dans les économies émergentes » a été lancé récemment à Rabat à l’initiative du Forum international des transports (FIT).

Mené par le FIT au profit du Maroc et financé par l’International Climate Initiative (IKI), qui relève du ministère fédéral allemand de l’Environnement, de la Protection de la Nature et de la Sécurité nucléaire, ce projet vise à étudier la réalité du secteur des transports au Maroc et, ainsi, trouver des solutions en matière de décarbonisation, surtout que le transport au Maroc constitue l’un des secteurs les plus concernés par la lutte contre le changement climatique, car il dépend à 99% des produits pétroliers importés, consomme 41% d’énergie et émet 23% du total national de GES.

Dans le souci de concilier le besoin accru en mobilité des personnes et des biens et le respect de l’environnement, cette journée de travail a été l’occasion d’informer les parties prenantes sur les objectifs et les prochaines activités de ce projet et de discuter des défis actuels et futurs des transports au Maroc en lien avec les ambitions de réduction des émissions de CO2.

Composé de 60 pays membres, le FIT est une organisation intergouvernementale qui a été créée en 2006, avec pour mission de favoriser une compréhension plus profonde du rôle des transports dans la croissance économique, la durabilité environnementale et l’inclusion sociale.

A cet occasion, les participants ont affirmé lors de la cérémonie de lancement l’engagement fort du Maroc dans le combat contre les changements climatiques à travers la signature de la convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) de Rio de Janeiro en 1992, l’adoption en 2016 de l’accord de Paris visant à renforcer la réponse mondiale à la menace du changement climatique et par l’organisation de la COP22 en 2016.

L’engagement marocain se manifeste, également, par l’adoption en 2017 d’une Stratégie nationale de développement durable, l’adoption en 2018 d’un projet de « Feuille de route pour une mobilité durable », la mise en place d’une stratégie nationale de développement de la compétitivité logistique, ainsi que par l’adoption de la Stratégie nationale d’efficacité énergétique à l’horizon 2030.

Par ailleurs, et dans le cadre de sa contribution déterminée au niveau national (NDC), le Maroc s’est fixé l’objectif de réduire de 42% ses émissions de gaz à effet de serre (GES) en 2030 et d’augmenter la contribution du secteur des transports à hauteur de 9,5% dans l’effort global de réduction de ces émissions.

Voir Aussi