ActualitésLe recyclage des déchets peut rapporter 300 millions de dollars par an à l’économie australienne…

Actualités

Zéro déchet
12 Sep

Le recyclage des déchets peut rapporter 300 millions de dollars par an à l’économie australienne (rapport)

Canberra – L’investissement dans le recyclage des déchets peut rapporter 300 millions de dollars par an à l’économie australienne si des systèmes de recyclage de classe mondiale sont mis en place, préconise un nouveau rapport.

Actuellement, le recyclage ne rapporte que 4 millions de dollars par an à l’économie australienne en raison des niveaux élevés de contamination dans les bacs de recyclage mélangés, note un rapport publié vendredi par la société de services professionnels EY.

« Nous devons commencer à traiter nos déchets comme une marchandise négociable, tel que le minerai de fer ou l’or, plutôt que de simples déchets », a expliqué Terence Jeyaretnam, chef du service changement climatique et durabilité à EY, affirmant que « l’ancienne méthode de tri de nos déchets ne convient pas à l’Australie du XXIe siècle ».

« L’ancienne méthode n’a pas seulement donné de piètres résultats environnementaux, mais il nous empêche également de saisir une opportunité valant des centaines de millions de dollars par an, » a ajouté M. Jeyaretnam.

Selon EY, la méthode actuelle de recyclage mixte réduit la valeur d’un bac ordinaire d’ordures à 2 dollars la tonne.

Le rapport montre que l’Australie pourrait gagner jusqu’à 156 dollars par tonne si le recyclage était mieux trié.

Par exemple, une bouteille de lait en polyéthylène haute densité collectée sous forme de déchets de plastique mélangé a une valeur marchande de 110 dollars la tonne, soit bien moins que la valeur marchande des bouteilles propres à 500 dollars la tonne.

« Le taux de contamination en Australie se situe en moyenne entre 4 et 16% des matières recyclables collectées », indique le rapport, ajoutant que « ces taux de contamination élevés sont l’une des principales raisons pour lesquelles des pays d’Asie ont fermé leurs portes aux déchets australiens. »

Le Premier ministre australien Scott Morrison a appelé récemment les conseils locaux à élaborer un plan visant à mettre fin à l’exportation des déchets plastiques, alors Plusieurs pays d’Asie refusent de continuer à être « la poubelle du monde ».

M. Morrison a exhorté les différentes parties prenantes, notamment l’industrie, à mettre en place des partenariats pour réussir cette transition, qui pourrait promouvoir l’emploi dans le secteur de recyclage dans le pays-continent.

L’année dernière, l’Australie a exporté près de 4,5 millions de tonnes de déchets plastiques, principalement vers le Vietnam, l’Indonésie et la Chine, pour un coût estimé à 2,8 milliards de dollars.

Environ 12% seulement des déchets plastiques sont correctement recyclés en Australie.

Voir Aussi