ActualitésLes leaders européens appellent à une intensification des efforts au niveau mondial pour lutter…

Actualités

Siège du parlement européen à Bruxelles
22 Mar

Les leaders européens appellent à une intensification des efforts au niveau mondial pour lutter contre le changement climatique

Bruxelles-Les leaders européens, réunis en sommet à Bruxelles, ont souligné vendredi la nécessité d’intensifier les efforts déployés au niveau mondial pour lutter contre le changement climatique.

Cet appel tient en compte les données scientifiques disponibles les plus récentes, en particulier le rapport spécial du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) sur les conséquences d’un réchauffement planétaire de 1,5 °C par rapport aux niveaux préindustriels, lit-on dans les conclusions adoptées par les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union européenne (UE) à l’issue d’un sommet de deux jours.

Le rapport du GIEC, rappelle-t-on, affirme explicitement que les effets négatifs du changement climatique nécessitent une accélération de l’adaptation et de la réduction du volume des émissions de gaz à effet de serre.

Les scientifiques exposent les conséquences multiples d’un réchauffement au-delà de 1,5 °C par rapport aux niveaux préindustriels: vagues de chaleur, extinctions d’espèces et montée des océans sur le long terme.

Dans ses conclusions, le Conseil européen réaffirme son attachement à l’accord de Paris, qui vise à limiter la hausse de la température mondiale en-dessous de 2 degrés Celsius et à s’efforcer de ne pas dépasser 1,5 degré Celsius.

Il souligne à cet égard l’importance que l’UE présente d’ici 2020 une stratégie à long terme ambitieuse dans la perspective d’atteindre la neutralité climatique conformément à l’accord de Paris, tout en tenant compte des spécificités des États membres et de la compétitivité de l’industrie européenne.

Les dirigeants européens demandent que les stratégies nationales à long terme soient finalisées en temps voulu, partant de la conviction que la mise en œuvre de l’objectif de l’accord de Paris « offre des perspectives et un potentiel importants sur le plan de la croissance économique, de la création d’emplois et du développement technologique, ainsi que du renforcement de la compétitivité européenne, dont il faut tirer parti en assurant dans le même temps une transition juste et socialement équilibrée pour tous ».

Ils ont chargé dans ce sens le Conseil de l’UE d’intensifier ses travaux sur une stratégie climatique à long terme dans la perspective d’un nouveau débat au sein du Conseil européen en juin prochain.

Voir Aussi