ActualitésL’entreprise marocaine a besoin d’asseoir un plan de développement Climat pour limiter les risques…

Actualités

Picture of a forest of cacti in the Tehuacan-Cuicatlan Valley in Zapotitlan Salinas, Puebla State, Mexico, taken on June 29, 2017.
Seven natural sites, 26 cultural sites and one mixed site, among which is the Tehuacan-Cuicatlan Valley, could be added to the list of more than 1,000 places which have protected status during the July 2-12 meeting of the World Heritage Committee of the UN's scientific and cultural body UNESCO in Poland. The valley extends over 145.244 hectares between the Mexican states of Puebla and Oaxaca and is located within a biosphere reserve recognised by Unesco in 2012. / AFP PHOTO / Joel MERINO
22 Fév

L’entreprise marocaine a besoin d’asseoir un plan de développement Climat pour limiter les risques liés au changement climatique (Responsable)

Marrakech – L’entreprise marocaine a besoin d’asseoir un plan de développement Climat associé pour limiter les risques liés au changement climatique (CC), a souligné, jeudi à Marrakech, le directeur délégué de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM), Fadel Agoumi.

Intervenant lors d’une journée régionale sous le thème « Entreprises et Changement climatique », M. Agoumi a indiqué que l’entreprise marocaine, qui subit de plus en plus les effets écologiques et socio-économiques du changement climatique, a besoin d’avoir une visibilité sur ces risques et anticiper l’accès à une économie à bas carbone et résiliente.

Dans ce cadre, il a fait savoir que la CGEM s’est engagée dans cette voie depuis des années et a développé un nombre important de programmes d’accompagnement par le biais du Centre marocain de production propre et à travers la mise en place de l’Initiative entreprises climat Maroc (IECM), qui cherche à informer, sensibiliser, former et accompagner les entreprises.

De son côté, le chef de division du changement climatique au secrétariat d’Etat chargé du développement durable, Bouzekri Razi, a mis l’accent sur le rôle joué par le secteur privé dans l’échiquier du changement climatique au niveau national et régional et son rôle primordial dans la mise en œuvre des projets climatiques, notant l’importance d’établir un partenariat avec ce secteur dans le but de renforcer la performance et l’innovation des entreprises.

Dans cette optique, il a relevé que son département a conclu une convention cadre de partenariat avec la CGEM, avec pour objectif global de développer la collaboration entre les deux parties pour mettre en œuvre les mesures de la stratégie nationale du développement durable et faciliter l’accès au financement.

Pour sa part, le conseiller technique principal du projet 4C Maroc (Centre de Compétences en Changement Climatique) auprès de l’Agence Allemande de Développement (GIZ), a insisté sur l’importance de l’implication du secteur privé, qui est appelé à mettre en place des projets pour lutter contre les risques liés au changement climatique, saluant la dynamique, le soutien, l’engagement et la contribution de tous les partenaires pour la concrétisation de ces projets et le développement de la politique climatique.

En outre, il a jugé nécessaire pour les entreprises de prévoir et se prévenir en vue de lutter contre l’impact du changement climatique.

Cette rencontre qui s’inscrit dans le cadre du plan d’action 2018 de l’IECM de la CGEM avec l’appui de la GIZ et du 4C Maroc, a pour objectif de sensibiliser et accompagner les entreprises contre les effets du CC.

Au programme de cette journée, figurent, notamment la présentation d’une introduction sur le CC au Maroc et les engagements pris par le pays dans l’Accord de Paris, la vision Changement climatique du secteur privé au Maroc avec l’IECM et ses réalisations 2017 et son plan d’action 2018 et l’approche climat à adopter par une entreprise (Guide entreprises climat Maroc) pour faire face aux risques du changement climatique.

Cette journée climatique sera également organisée dans d’autres régions du Royaume, à savoir Beni Mellal, Tanger, Rabat, Fès et Oujda.

L’IECM est une initiative qui vise à renforcer les capacités des entreprises marocaines en terme de changement climatique. Elle est axée sur 4 objectifs essentiels, à savoir la sensibilisation, la formation, l’accompagnement et le développement.

Voir Aussi