ActualitésL’Ukraine se prépare à lancer sa première centrale solaire dans la zone contaminée par la…

Actualités

MAPECOLOGY-NOOR-technologies-thermo-solaire-CSP-copier
12 Jan

L’Ukraine se prépare à lancer sa première centrale solaire dans la zone contaminée par la catastrophe nucléaire de Tchernobyl

Varsovie – L’Ukraine se prépare à lancer sa première centrale solaire dans la zone contaminée par la catastrophe nucléaire de Tchernobyl.

D’une puissance relativement symbolique d’un mégawatt, la centrale se trouve à seulement une centaine de mètres du nouveau « sarcophage » en acier étanche qui recouvre les restes du réacteur accidenté de Tchernobyl, théâtre en 1986 du pire accident nucléaire de l’Histoire.

Une enveloppe d’un million d’euros à été consacrée à cette structure d’environ 3.800 panneaux photovoltaïques installés sur 1,6 hectare.

L’Ukraine cherche à développer sa propre production d’énergie après l’arrêt de ses achats de gaz russe en pleines tensions entre Moscou et Kiev.

Le pays veut aussi redonner une seconde vie à la zone d’exclusion de Tchernobyl qui entoure dans un rayon de 30 kilomètres la centrale nucléaire accidentée, à une centaine de kilomètres au nord de Kiev.

0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-

Autriche :

La vignette Eco-Pastille autrichienne a été introduite en Autriche le 1er janvier 2015 et est obligatoire pour toutes les poids-lourds, indépendamment de leur type de carburant et de leur poids, lorsque ceux-ci souhaitent circuler dans les zones environnementales en Autriche. Les voitures utilitaires sont également concernées lorsqu’elles ont été immatriculées en tant que véhicule de catégorie N1 pour des raisons fiscales.

En cas d’absence ou de mauvaise Eco-Pastille sur le véhicule, ou bien lors d’une vitesse excessive du véhicule sur les autoroutes, des amendes allant jusqu’à 2.180 euros peuvent être prélevées, d’après la loi IG-L pour l’air et la protection contre les émissions du 27 septembre 2015.

En cas de manipulation lors de la fixation de l’Eco-Pastille autrichienne ou par la déclaration d’informations fallacieuses pour l’obtention d’une Eco-Pastille, l’amende sera élevée à 7.270 euros.

En temps normal, étant donné l’absence de catalogue de contravention, une amende de 90 euros peut être prélevée par les forces de l’ordre lors de la circulation dans une zone environnementale sans Eco-Pastille.

Pour les étrangers, à partir d’une amende de 70 euros ou plus entre en vigueur, en cas de non-paiement, une procédure d’exécution dans le pays d’origine, qui peut conduire à une peine d’emprisonnement, conformément à la directive européenne UE 2011/82 du 25 octobre 2011  »facilitant l’échange transfrontalier d’informations concernant les infractions en matière de sécurité routière ».

Albanie :

La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) et le ministère Albanais de l’énergie et de l’industrie ont lancé un appel d’offres pour la construction de centrales solaires en Albanie d’une capacité comprise entre 50 et 100 Mégawatts.

Le dernier délai pour le dépôt des offres est fixé au 31 janvier courant.

Créée en 1991 à l’initiative de l’ancien président français, François Mitterrand, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement est le principal investisseur dans la région qui s’étend de l’Europe centrale et de l’Ouest des Balkans à l’Asie centrale.

La BERD avait consenti en 2016 un accord sur un prêt souverain à hauteur de 86 millions d’euros à l’Albanie, plus exactement à la compagnie des Chemins de fer albanais. Ce financement a permis la réhabilitation de la ligne de chemin de fer entre le terminal de Tirana (PTT) et la ville de Durres de 34,7 km, ainsi que la construction d’une voie ferrée entre le PTT et l’aéroport de Tirana.

L’Albanie espère ainsi développer son intégration régionale grâce à une meilleure connectivité de ses principales villes. Ce projet a surtout pour but de mettre à niveau le secteur ferroviaire pour correspondre aux normes de l’Union européenne. Il pourra ainsi s’inscrire dans les réseaux RTE-T (Transeuropéens de transports) et dans celui des Balkans occidentaux.

0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-

Russie :

Des traces de neige bleue et pourpre ont été récemment trouvées dans un quartier de la ville de Saint-Pétersbourg.

Des experts de  »Priroda Natzor » (surveillance de la Nature) procèdent aux analyses de ce phénomène mystérieux.

La neige trouvée sur un trottoir d’une avenue avait une couleur bleue claire et celle découverte près d’un bâtiment déserté dans une autre partie de la ville était de couleur pourpre, a rapporté l’agence de presse Interfax.

Il est à noter que le phénomène de la neige colorée n’est plus rare en Russie, attribué aux industries agroalimentaires, qui ont été la cause de chutes de neige bleues en 2015 dans la ville de Tcheliabinsk (province de l’Oural).

A l’époque, les scientifiques avaient estimé que la cause en a été la mousson, qui a apporté de petites particules de plantes, de sable et de poussière provenant des plaines du sud de la Russie.

Voir Aussi