ActualitésMarita Group, une expertise marocaine distinguée au service du développement durable en Afrique

Actualités

Des voitures électriques exposées à la COP22
14 Fév

Marita Group, une expertise marocaine distinguée au service du développement durable en Afrique

Marrakech –  Marita Group, spécialisé dans la fabrication de bus, de voitures et de vélos électriques, ainsi que de bâtiments dits « intelligents », se veut un exemple éloquent de l’expérience marocaine distinguée en matière de projets du transport durable innovés aux niveaux national et africain.

La vision de ce groupe, qui prend part à la 3ème édition du Salon international sur l’énergie solaire « Photovoltaïca 2018 » (13 au 15 février à Marrakech), est en harmonie avec la stratégie énergétique marocaine visant à développer les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique et veut répondre aux besoins des villes marocaines en matière de transport public propre et durable.

En vue d’accompagner les efforts déployés pour réduire la dépendance du pays aux énergies fossiles, ce groupe marocain œuvre, surtout après le succès retentissant de la COP22 (2016 à Marrakech), à développer un modèle de transport public durable et propre et ce, à travers la mise en place à El Jadida d’une unité industrielle de fabrication de bus électriques dont le taux d’avancement des travaux frôle les 80%.

Le groupe a pour objectif de garantir une mobilité durable, économiquement accessible et à faible empreinte écologique et de contribuer à la rationalisation du coût d’exploitation des véhicules, a confié à la MAP le président directeur général du groupe, Rahal Boulgoute.

Marita Group, qui se veut pionnier à l’échelle nationale et africaine dans le domaine de l’efficacité énergétique et du transport public durable, travaille sur un projet modèle de fabrication de bus électriques à El Jadida, d’un investissement initial estimé à 1,2 milliard de dirhams, a indiqué M. Boulgoute.

Ce projet est le fruit d’un partenariat entre le Maroc et la Chine après la signature par ledit groupe d’une convention de partenariat avec des opérateurs industriels chinois, à l’occasion de la visite effectuée par SM le Roi en mai 2016 en Chine, a-t-il ajouté.

Cette unité industrielle implantée à El Jadida devrait entrer en fonction en 2019 et devrait produire quelque 1.000 bus électriques par an, d’une longueur variant entre 6, 8, 12 et 18 m, orientés vers les marchés régionaux et européens, a précisé le PDG du groupe.

Ce projet permettra la création à moyen terme de quelque 500 emplois directs et indirects, avec un objectif à terme d’atteindre 2.000 postes d’emplois, a-t-il poursuivi.

Après le succès de l’expérience pilote des bus électriques à Marrakech, ce projet vital a suscité l’intérêt de plusieurs pays africains et européens qui ont fait part de leur volonté de tirer profit de l’expertise du groupe marocain en la matière, selon le patron de Marita.

Outre les bus électriques, la société veut développer d’autres projets dans le domaine du transport ami de l’environnement, notamment les voitures électriques, a-t-il fait savoir.

Le groupe, qui dispose désormais de quelque 150 voitures électriques, a l’ambition de développer un nouveau modèle de transport public en vue de hisser le Royaume au rang des pays leaders dans ce domaine.

Voir Aussi