ActualitésM’diq-Fnideq: La réutilisation des eaux usées épurées assure une économie de préservation de 2M…

Actualités

tamuda-bay-eco
23 Mar

M’diq-Fnideq: La réutilisation des eaux usées épurées assure une économie de préservation de 2M m3/an d’eau 

M’diq – Le projet de réutilisation des eaux usées épurées pour l’arrosage des espaces verts de la zone de Tamuda Bay (Mdiq-Fnideq) assure une économie de préservation de 2 millions de m3 d’eau par an, a souligné, jeudi à M’diq, le responsable de la station d’épuration (STEP) Tamuda Bay, Younes Argaz.

Cette station traite actuellement jusqu’à 3 millions de m3/an des eaux usées et dispose d’une capacité allant jusqu’à 9 millions de m3/an à saturation, a indiqué M. Argaz lors d’une visite de presse organisée à la STEP Tamuda Bay à l’occasion de la Journée mondiale de l’eau tenue sous le thème « Réutilisation des eaux usées: Pourquoi gaspiller l’eau? ».

Le débit des eaux usées entrant à la station a enregistré une évolution au cours des dernières années, avec plus de 3,3 millions m3 en 2016, contre plus de 2,6 millions m3 en 2013, a-t-il précisé lors de cette rencontre initiée par la délégation régionale du ministère délégué chargé de l’Eau, ajoutant que le volume des boues évacuées de la station est estimé à 4.230 m3 en 2016, contre 5.190 m3 en 2013.

Le responsable du site a également fait savoir que les volumes consommés actuellement entre les deux villes de M’diq et Fnideq sont de l’ordre de 30.000 m3/mois, particulièrement au cours de la période estivale, ce qui représente environ 10% des eaux usées traitées.

Mis en service depuis juillet 2016 pour un investissement total de 20 millions de dirhams, le projet de réutilisation des eaux usées épurées s’inscrit dans le cadre de la stratégie nationale de l’eau et verra une phase d’extension pour arroser les golfs et espaces verts des villes de Tétouan, Martil et Cabo Negro par les eaux traitées, a-t-il indiqué.

Et d’ajouter que ce projet, mené par Amendis, filiale du groupe Veolia Maroc-Environnement, est composé d’une station de pompage d’une capacité de 130 litres/s, d’un réservoir de stockage d’eau d’une capacité de 2.500 m3 et de 20 km de conduites de refoulement et de distribution de divers diamètres.

Dans le cadre de ses efforts en matière de développement durable, la société Amendis a mis en place un projet de cogénération permettant de réduire 2.000 tonnes/an de gaz à effet de serre et de couvrir l’équivalent de 35% des besoins de la STEP en électricité, en plus du projet de valorisation des boues en produit fertilisant qui permettra de générer 9,5 tonnes/jour de boues digérées, a-t-il souligné.

Située à la commune rurale d’Aliènne sur une superficie de 2,3 hectares, la STEP Tamuda Bay est de type boues activées moyenne charge et traite les eaux usées, les boues et les odeurs. Les eaux usées domestiques de la zone entre le pont Kabila et la ville de Fnideq sont interceptées et acheminées vers la station d’épuration via huit stations de pompage.

Au niveau national, le volume des eaux usées déversées par les villes marocaines est estimé actuellement à près de 550 millions de m3/an, dont 45% sont épurées grâce à 117 stations d’épuration. Malgré ces potentialités, la réutilisation des eaux usées reste encore limitée avec seulement 24 projets de réutilisation réalisés mobilisant près de 47,5 millions m3/an, soit un taux de réutilisation de 9%.

Conscient que la réutilisation des eaux usées pourrait aider à relever de nombreux défis, en matière de production alimentaire et de développement industriel et économique du Maroc, le ministère délégué chargé de l’Eau accorde une attention particulière à l’encouragement et à la promotion de la réutilisation des eaux usées épurées pour atteindre l’objectif d’environ 325 millions m3/an à l’horizon 2030 visé par le Plan national de l’eau.

Voir Aussi