ActualitésLe ministère chilien de l’Environnement lance une étude avec pour buts d’identifier les domaines…

Actualités

06 Avr

Le ministère chilien de l’Environnement lance une étude avec pour buts d’identifier les domaines prioritaires pour la conservation de la biodiversité

Buenos Aires – Le ministère chilien de l’Environnement a lancé, jeudi, une étude avec pour buts d’identifier les domaines prioritaires pour la conservation de la biodiversité, la restauration et la gestion durable du territoire, afin de ne pas provoquer l’épuisement des ressources naturelles dans la région de Maule, au sud de Santiago.

À l’Université de Talca, le Secrétaire régional ministériel en charge de l’Environnement dans la région de Maule, Pablo Sepúlveda, a présidé la cérémonie de lancement de ce projet financé par le ministère de tutelle, et exécuté par les universités de Talca et de Concepción.

Cette approche écologique permettra une meilleure planification territoriale et une mise en œuvre efficiente de l’inclusion de l’infrastructure écologique régionale qui fournira notamment des habitats et refuges pour les animaux, a-t-il indiqué soulignant que la planification de la biodiversité écologique joue un rôle essentiel dans l’évaluation environnementale stratégique (EES) des instruments et dans l’aménagement du territoire pour un développement harmonieux et durable de l’environnement.

Voici le bulletin de l’écologie de l’Amérique du sud pour la journée de vendredi 06 avril 2018:

=====================

Argentine :

Le gouvernement de la Province argentine de Mendoza tente de sauver le pont naturel d’Inca, classé au patrimoine de l’humanité par l’UNESCO, et faire de la région un véritable pôle touristique.

L’objectif est de préserver ce pont naturel, a précisé l’architecte Esteban Lannutti, chargé de cette opération de réfection.

Selon lui, le pont d’Inca, une sorte d’arche naturelle, a subi des dommages au niveau de sa partie supérieure.

Véritable curiosité géologique, le pont, d’une cinquantaine mètres de largeur, s’est formé à cause d’un lent processus d’érosion du fleuve Las Cuevas qui passe au-dessous.

======================

Brésil:

Le Brésil a infligé mercredi une amende de 125,6 millions de réais (environ 38 millions de dollars) au groupe minier britannique Anglo American suite à des fuites de minerai de fer dans l’État du Minas Gerais (centre).

Le 12 mars dernier, près de 474 tonnes de minerai de fer se sont répandus dans une rivière de la municipalité de Santo Antônio do Grama qui compte 4,2 millions d’habitants et une deuxième fuite, intervenue le 29 mars, a libéré 647 tonnes de pulpe de minerai de fer dans la nature.

Suite à ces deux incidents, l’Institut brésilien pour l’environnement et les ressources naturelles renouvelables (IBAMA) a ordonné l’arrêt des activités de la compagnie au niveau du pipeline Minas-Rio et a exigé que l’entreprise livre, dans les 48 heures, un rapport décrivant les dommages causés et détaillant les mesures d’atténuation, de contrôle et de réparation qu’elle compte mettre en œuvre.

======================

Colombie:

Saisie par un collectif de défense de l’environnement, la Cour suprême de justice en Colombie a ordonné aux autorités nationales et régionales d’adopter un plan d’urgence pour la protection de l’Amazonie.

Dans les attendus de son verdict, la Cour a estimé que l’État n’a pas pris en charge comme il se doit la problématique environnementale causée par la déforestation en Amazonie, indiquent les médias locaux.

Selon la haute juridiction colombienne, entre les années 2015 et 2016, la superficie des forêts disparues est passée de 56.652 à 70.074 hectares, soit une hausse de 44%.

Les forêts décimées relèvent de la tutelle des Parcs nationaux naturels de Colombie, précisent les mêmes source.

=====================

Pérou :

La ministre de l’Environnement, Fabiola Muñoz, a appelé les fonctionnaires du secteur à poursuivre leur action pour le bien des citoyens et la préservation de l’environnement, faisant observer que le succès de l’administration repose sur l’abnégation et l’engagement des personnels dans l’exercice de leurs missions.

Lors d’une rencontre avec les fonctionnaires du ministère, elle a fait part de sa confiance dans la politique nationale de modernisation de l’administration publique.

Elle a également indiqué que les programmes « Pérou Propre » visant le recyclage des ordures solides et « Pérou naturel » ayant pour objectif de protéger la biodiversité seront maintenus.

Voir Aussi