ActualitésL’Espagne se dote de son premier Comité d’observation océanographique

Actualités

An aerial view taken on April 9, 2014 shows the French overseas Grande Glorieuse island in the Indian Ocean. AFP PHOTO / SOPHIE LAUTIER / AFP PHOTO / SOPHIE LAUTIER
21 Fév

L’Espagne se dote de son premier Comité d’observation océanographique

Las Palmas – L’Espagne s’est dotée pour la première fois d’un Comité d’observation océanographique (CEOO) qui sera chargé de coordonner les efforts du pays dans ce domaine, avec la participation de trois institutions étatiques et de huit organismes des îles Canaries, des Baléares, de la Galice, du Pays basque, de l’Andalousie et de la Catalogne.

 

Composition du Comité d’observation océanographique:

Ce comité d’observation océanographique est composé de membres de l’Institut océanographique espagnol (IEO), qui assure la présidence, des Ports de l’État, du Conseil supérieur de la recherche scientifique (CSIC) et des universités polytechniques de Catalogne, Malaga et de Las Palmas de Grande Canarie.

Le nouvel organisme comprend aussi des chercheurs du Centre technologique pour l’innovation marine du Pays basque (AZTI Tecnalia), de MeteoGalicia, de l’Institut technologique de contrôle du milieu marin de Galice (Intecmar), de la plateforme océanique des îles Canaries (Plocan) et du système d’observation du littoral des îles Baléares (SOCIB), indique un communiqué de l’université de Las Palmas de Grande Canarie.

 

Missions et attributions du Comité d’observation océanographique:

Il aura pour mission de coordonner une position commune des différents intervenants en matière d’observation océanographique, explique-t-on de même source, notant que « jusqu’à présent, aucun organisme ni entité avait en charge la coordination de l’observation océanique en Espagne ».

Le CEOO sera coordonné par un comité exécutif composé de six membres et d’un secrétariat, qui devrait agir au nom des principales institutions d’observation des océans, explique le communiqué.

 

Voir Aussi