ActualitésPanama: les ventes des voitures électriques balbutie encore (journal)

Actualités

20 Déc

Panama: les ventes des voitures électriques balbutie encore (journal)

Washington – Le quotidien La Estrella a indiqué que les ventes des voitures électriques balbutie encore malgré l’adoption, en octobre 2012, d’une loi qui définie les règles directrices générales de la politique nationale pour une utilisation rationnelle et efficiente de l’énergie, et offre des avantages fiscaux aux importateurs des voitures électriques et hybrides.

“Comme dans le cas de l’introduction d’une nouvelle technologie, il y a une période d’adaptation avant une consommation généralisée des voitures électriques”, a estimé la Directrice exécutives de l’Association des concessionnaires au Panama, Patricia Oduber, citée par le quotidien.

La responsable a noté que le coût élevé de ces véhicules, et le manque de stations de recharge freinent l’achat des voitures électriques dans le monde.

0-0-0-0-0-0-0

Etats-Unis d’Amérique:

L’administration américaine a publié mardi un rapport qui relève que les Etats-Unis dépendent fortement des importations étrangères pour de nombreux minerais de grande importance.

Le rapport de l’US Geological Survey du département de l’Intérieur a noté que le pays dépend à 100% des importations étrangères de 20 minéraux clés, et que la Chine est souvent le principal producteur de ces minéraux.

À travers ce rapport, l’administration US sonne l’alarme et vise à faire pression pour favoriser plus d’extraction de ces minéraux au niveau national, en particulier sur les terres fédérales.

Le secrétaire à l’Intérieur, Ryan Zinke, a qualifié les résultats du rapport de « choquants ».

« Le fait que les administrations précédentes aient permis que les Etats-Unis dépendent des pays étrangers, y compris nos concurrents et nos adversaires, pour des minerais si importants stratégiquement pour notre sécurité et notre économie est profondément troublant », s’est-il exclamé dans un communiqué.

« En tant qu’ancien commandant militaire et géologue, je connais le très réel risque que représente pour la sécurité nationale le fait de dépendre des pays étrangers pour ce dont les militaires ont besoin pour assurer la sécurité de nos soldats et de notre patrie », a-t-il dit.

Les minéraux examinés dans le rapport comprennent notamment le sélénium, le gallium, le béryllium, le cobalt, les éléments du groupe du platine et les éléments des terres rares.

0-0-0-0-0-0-0

Canada :

Le Bureau du Vérificateur général du Canada a affirmé dans un nouveau rapport que les efforts du Territoire du Yukon pour réduire les gaz à effet de serre et contrer les impacts des changements climatiques manquent de réalisations concrètes et de suivis.

Dans ce rapport, la directrice du Bureau du Vérificateur général, Mme Casey Thomas, s’est penchée sur les 70 engagements du gouvernement du Yukon pour s’adapter aux changements climatiques et les 12 initiatives pour réduire les gaz à effet de serre.

«Nous avons noté que le gouvernement avait élaboré une stratégie et défini 70 engagements pour faire face aux changements climatiques. Il s’agit d’un premier pas dans la bonne direction afin de fournir un leadership et une orientation en la matière», a déclaré Mme Thomas.

Toutefois, a-t-elle fait constater, «les engagements n’étaient pas classés dans un ordre quelconque et la plupart n’étaient pas assortis de jalons ni de dates d’achèvement, ce qui rendait difficile l’évaluation des progrès».

Dans l’ensemble, le rapport a identifié un manque de suivi sur ces engagements, un manque de définition des priorités et surtout, un manque d’actions concrètes.

Dans ce sens, le rapport a recommandé de préparer une évaluation des risques afin de pouvoir établir l’ordre de priorité des engagements; d’établir un échéancier et une estimation des coûts aux engagements pour contrer les changements climatiques et préciser les niveaux de réduction des gaz à effet de serre visés; de rendre compte à la population des progrès accomplis; et d’achever les travaux entrepris pour que des mesures concrètes d’adaptation aux impacts des changements climatiques soient prises.

En réaction à ce rapport, la ministre de l’Environnement du Yukon, Pauline Frost, a affirmé que l’adaptation aux changements climatiques était une priorité du gouvernement, ajoutant que les discussions ont été entamées avec les municipalités et les Premières Nations du Territoire afin de développer une stratégie qui sera soumise à un processus de consultations publiques l’année prochaine et une mise en oeuvre à compter de 2019.

0-0-0-0-0-0-0

Mexique:

Le Mexique veut réduire son intensité énergétique de 1,9 % par an entre 2016 et 2030 à 3,7 % entre 2031 et 2050, a fait savoir le ministre mexicain de l’Énergie, Pedro Joaquín Coldwella, lors de la cérémonie de remise des prix de la haute performance énergétique dans l’administration publique fédérale.

L’économie d’énergie permet une meilleure protection de l’environnement, c’est pourquoi le gouvernement a décidé d’entreprendre des actions de sensibilisation et de promotion auprès de la population et des entreprises pour une gestion rationnelle de l’électricité dans l’industrie, le commerce, les activités primaires et les foyers.

Pour la réalisation de cet objectif, la Commission nationale pour l’utilisation efficace de l’énergie a élaboré des normes officielles avec lesquelles les critères d’efficacité doivent être conformes aux équipements utilisés par les secteurs résidentiel, industriel, commercial, tertiaire, agro-industriel, municipal et des transports, a-t-il expliqué.

Le responsable fédéral a énuméré une trentaine de Règlements qui seront soumis à un processus rigoureux d’analyse et d’évaluation, dont le pays dispose de huit organismes de certification, 72 laboratoires d’essai et 208 unités de vérification, relevant que ces normes couvrent actuellement un équipement qui représente 80% de la consommation moyenne d’électricité et de gaz d’une maison moyenne, évitant ainsi les dépenses liées à la facture énergétique de 10%.

Concernant le secteur industriel, des travaux sont en cours pour mettre en œuvre des systèmes de gestion de l’énergie et promouvoir l’adoption de l’ISO-5001, qui vise à accroître la compétitivité des entreprises grâce à des économies d’énergie, a-t-il ajouté.

0-0-0-0-0-0-0

Voir Aussi