ActualitésPlus de 23M$ du FIDA à la Mauritanie en faveur de la gestion durable des ressources naturelles

Actualités

Colombie
27 Juin

Plus de 23M$ du FIDA à la Mauritanie en faveur de la gestion durable des ressources naturelles

Nouakchott- La Mauritanie et le Fonds international de développement agricole (FIDA) viennent de signer un accord en vertu duquel le un montant de 23,7 millions de dollars sera consacré au financement du projet de gestion durable des ressources naturelles, d’équipement communal et de structuration des producteurs ruraux (PROGRES), selon le ministre mauritanien de l’Economie et de l’Industrie, Abdelaziz Ould Dahi.

Lors d’un point de presse, tenu après la réunion du conseil des ministres, Ould Dahi a expliqué que le coût total du projet s’élève à 49,7 millions de dollars, dont 23,7 millions de dollars fournis par le FIDA.

La contribution du FIDA comprend un don de 18,96 millions de dollars et un prêt sans intérêt de 4,74 millions de dollars, a précisé la même source.

Il a ajouté que 12 millions de dollars sont mobilisés par le Fonds vert pour l’environnement, 9 millions de dollars par le Fonds de développement de l’OPEC et 5 millions de dollars représentant la contribution de l’Etat mauritanien, notant que la partie du prêt financée par le FIDA sera remboursée sur 40 ans au taux fixe de 1,3%, avec une période d’exemption de dix ans.

L’accord vise à améliorer les conditions de vie des populations vulnérables, notamment par l’intensification des activités agropastorales, la promotion de la production, de la productivité et de l’emploi rural, a-t-il expliqué, soulignant que des efforts seront déployés pour opérer une transformation rurale profonde impliquant tous les citoyens.

« Ce projet va permettre la réalisation de l’un des objectifs du développement rural, à savoir la lutte contre la pauvreté, de même qu’il permettra l’égalité entre les sexes », a-t-il déclaré.

Le ministre de l’Economie et de l’Industrie a souligné que le projet de gestion durable des ressources naturelles, d’équipement communal et de structuration des producteurs ruraux en Mauritanie sera mis en œuvre sur une période de 6 ans et concernera les wilayas du bassin oriental et occidental, Asaba, Brakna, Korkol et Kedamakha.

Voir Aussi